Notebookcheck

L'administration américaine impose de nouvelles sanctions à une liste de 59 entreprises chinoises, dont Huawei

La Maison Blanche a émis une nouvelle série de sanctions. (Source : Wikipedia)
La Maison Blanche a émis une nouvelle série de sanctions. (Source : Wikipedia)
Le gouvernement américain actuel a annoncé un nouveau panel de restrictions sur un total de 59 sociétés qui, selon l'administration, ont des liens avec le parti politique au pouvoir en Chine. Ces sanctions empêchent les sociétés figurant sur la liste d'obtenir des investissements de la part d'entités américaines. Les mesures entrent en vigueur à partir du 2 août 2021
Deirdre O'Donnell, 🇺🇸 🇪🇸 ...
, , , , , ,
relation de la recherche.
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
 

Joe Biden a publié un nouvel ordre exécutif https://www.whitehouse.gov/briefing-room/presidential-actions/2021/06/03/executive-order-on-addressing-the-threat-from-securities-investments-that-finance-certain-companies-of-the-peoples-republic-of-china/ destiné à répondre à ce que le président américain a décrit comme des "menaces" émanant de "sociétés militaires chinoises communistes". En d'autres termes, il s'agit d'une nouvelle variante d'ordres similaires émis par l'administration précédente, dont l'un a entraîné le placement de l'équipementier Huawei sur sa Liste d'entités.

Toutefois, cette nouvelle mesure https://www.whitehouse.gov/briefing-room/presidential-actions/2021/06/03/executive-order-on-addressing-the-threat-from-securities-investments-that-finance-certain-companies-of-the-peoples-republic-of-china/ n'empêche pas les sociétés figurant sur sa liste de d'acheter des fournitures ou des services à des entreprises clés basées aux États-Unis. Elle les empêche plutôt d'obtenir des investissements de la part d'individus ou de groupes du même pays, ce qui, comme semble le croire l'administration Biden, est un moyen efficace de freiner "l'utilisationde la technologie de surveillance chinoise en dehors de la RPC et le développement ou l'utilisation de la technologie de surveillance chinoise pour faciliter la répression ou les violations graves des droits de l'homme".

En conséquence, les entreprises concernées par l'ordre exécutif comprennent ce que l'on pourrait considérer comme des suspects habituels tels que China Satellite Communications, China Telecom et Unicom, ainsi que des entreprises industrielles et scientifiques potentiellement importantes telles que China Aerospace Science and Technology Corporation et Shaanxi Zhongtian Rocket Technology.

La liste https://www.whitehouse.gov/briefing-room/presidential-actions/2021/06/03/executive-order-on-addressing-the-threat-from-securities-investments-that-finance-certain-companies-of-the-peoples-republic-of-china/ s'étend également à des entreprises telles que SMICNanjing Panda Electronics et, bien sûr, Huawei. Cependant, d'autres entreprises de la même veine sont notables par leur absence. Il s'agit de TCL/CSOT et Xiaomiqui a déjà vaincu une tentative du gouvernement américain de la faire qualifier d'entité liée au gouvernement chinois.

Deirdre O'Donnell
Editor of the original article: Deirdre O'Donnell - Senior Tech Writer - 3964 articles published on Notebookcheck since 2018
contact me via: LinkedIn
Ninh Duy
Translator: Ninh Duy - Editorial Assistant - 185990 articles published on Notebookcheck since 2017
contact me via: Facebook
Please share our article, every link counts!
> Revues et rapports de ordinateurs portatifs et smartphones, ordiphones > Archives des nouvelles 2021 06 > L'administration américaine impose de nouvelles sanctions à une liste de 59 entreprises chinoises, dont Huawei
Deirdre O'Donnell, 2021-06- 5 (Update: 2021-06- 5)