Notebookcheck

Critique complète du PC portable Razer Blade (2016)

Sven Kloevekorn (traduit par Nicolas L), 01/05/2017

Solide comme un roc. Le nouveau Razer Blade embarque une GTX 1060 dans un excellent châssis en aluminium. Il offre des périphériques d'entrée fiables, le Thunderbolt 3 et une dalle très bonne IGZO. Avec tout cela, qu'est-ce qui pourrait bien mal tourner ? En plus de quelques problèmes mineurs, la plus grande faiblesse que nous avons détectée en test tient dans des performances en gaming décevantes. Cet inconvénient vient cependant d'être corrigé par une mise à jour EC.

Vous pouvez consulter la critique originale en allemand ici, et la traduction en anglais .

Peu de fabricants font montre d'intérêt pour des PC portables de gaming compacts de 14". Ces dernières quelques années, seuls MSI, Alienware, Clevo, Gigabyte et Razer ont proposé de tels produits. Malgré cette faible population de la catégorie, nous en avons testé un représentant intéressant chez Notebookcheck: le prédécesseur de ce nouveau Razer Blade (2016). Le châssis n'a certes pas beaucoup changé, la dalle et les composants internes ont eux clairement été remis à niveau.

Razer avait décidé de lancer une refonte de son offre de gaming compact début 2016, incluant un processeur Skylake, le Thunderbolt 3 (via USB Type-C), un SSD (interface PCIe) et une Nvidia GeForce GTX 970M. Sur ce nouveau Blade, Razer fait un pas en avant de plus en embarquant une Nvidia GeForce GTX 1060 de génération Pascal.

L'exemplaire testé a un clavier QWERTY, les Blades devraient être livrés en Allemagne avec une disposition des touches locale, et d'après des photos du site officiel il pourrait en être de même en France. Le fabricant propose six versions différentes, variations correspondant au choix entre deux dalles et trois SSD de capacité plus ou moins importante. Notre exemplaire de test comporte un écran tactile IGZO de 3200x1800 pixels. Même si l'alternative Full HD a une résolution plus faible, elle semble être le choix le plus sensé étant donné la compacité et la carte graphique de ce PC portable. Nous explorerons ce point plus loin.

En ce qui concerne le SSD, l'acheteur a le choix entre des capacités de 256 GB, 512 GB et 1 TB. Le Blade le moins cher vous coûtera 2 000 euros moins un centime, couplant donc une dalle Full HD à un SSD de 256 GB. La note montera de très exactement 1 000 euros si vous souhaitez la dalle QHD+ et le SSD d'un teraoctet. Pour donner une idée de la facturation, le choix de la dalle QHD+ plutôt que de la Full HD vous coûtera de 300 à 400 euros, tandis que passer du SSD 256 GB au 512 GB ajoute 200 euros à la facture. Le SSD 1 TB quant à lui ajoute de 400 à 500 euros supplémentaires par rapport au 512 GB. Au final les six configurations restent bien entendu très similaires : les mêmes châssis, connectivité, CPU (Intel Core i7-6700HQ), 16 GB de RAM, GTX 1060 (avec 6 GB de mémoire graphique), etc.

Il existe comme nous l'avons déjà souligné peu de PC de gaming aussi portables, et la sélection d'un panel de comparaison ne nous a donc pas pris beaucoup de temps. Nous avons retenu deux 14" et un appareil plus grand équipé d'une GeForce GTX 1070. Tous les modèles embarquent le même processeur en l'i7-6700HQ:

Razer Blade (2016) (Blade Gamme)
Carte graphique
NVIDIA GeForce GTX 1060 (Laptop) - 6144 Mo, Processeur: 1405 MHz, Mémoire: 4000 MHz, GDDR5, ForceWare 369.15, Optimus
Mémoire
16384 Mo 
, DDR4, 2133 MHz, Dual-Channel, onboard
Écran
14 pouces 16:9, 3200x1800 pixel 262 PPP, tactile 10 points , Sharp LQ140Z1JW01 (SHP1401), IGZO, QHD+, brillant: oui
Carte mère
Intel HM170 (Skylake PCH-H)
Disque dur
Samsung PM951 NVMe MZVLV512, 512 Go 
, emplacements : 1x m.2 PCIe
Carte son
Realtek ALC298 @ Intel Sunrise Point PCH - High Definition Audio Controller
Connexions
3 USB 3.0 / 3.1 Gen1, 1 USB 3.1 Gen2, 1 Thunderbolt, 1 HDMI, 1 DisplayPort, 1 Encoche de Sécurité Kensington, Connectique audio: combo entrée/sortie (3,5 mm jack), Brightness Sensor
Réseau
Killer Wireless-n/a/ac 1535 Wireless Network Adapter (b/g/n/ac), Bluetooth 4.1
Taille
Hauteur x Largeur x Profondeur (en mm): 18 x 345 x 235
Batterie
70 Wh Lithium-Polymère
Système d'exploitation
Microsoft Windows 10 Home 64 Bit
Appareil photo
Webcam: 2 MP
Fonctionnalités additionnelles
Haut-parleurs: 2.0 (Dolby Digital Plus), Clavier: chiclet, Rétroéclairage du clavier: oui, alimentation 165 W
Poids
1.96 kg, Alimentation: 420 g
Prix
2600 EUR

 

Châssis

Razer propose un châssis monocoque fait d'aluminium. Le Blade est extraordinairement fin pour un appareil de gaming, du haut de ses 17,9mm. Les véritables modèles monobloc, comme leur nom l'indique, sont usinés à partir d'un seul morceau de métal et n'ont donc pas de trappe de maintenance comme le modèle que nous testons ici. La rigidité de l'ensemble n'en est pas remise en cause pour autant et l'appareil résiste bien à toute la pression que nous avons pu appliquer à mains nues. C'est même sans l'ombre d'un doute le châssis le plus robuste et le plus sophistiqué que notre testeur ait jamais eu entre les mains. L'écran est lui aussi très rigide et se déforme à peine sous la pression. Cette excellente impression générale est encore améliorée par une charnière parfaitement ajustée, suffisamment rigide pour empêcher les mouvements non souhaités tout en permettant l'ouverture du capot à une seule main.

Le design est une question de goût mais nous avons apprécié les surfaces noires et mates, qui se révèlent cependant de véritables aimants à traces de doigts. Le boitier présente des coins arrondis et des bords légèrement biseautés. Pour éviter que ces derniers ne soient inconfortables après usage prolongé, une indentation nettement plus importante a été usinée devant le touchpad. Au final, la conception est simple et attractive, avec un ton clairement masculin. Le PC portable a déjà belle allure, mais nous ne sommes pas insensibles aux quelques touches supplémentaires : les grilles de haut-parleurs sur chaque côté du clavier et le logo Razer tribal à l'arrière (qui peut être rétroéclairé en différentes couleurs) représentent des finitions esthétiques appréciables.

Razer Blade (2016)
Razer Blade (2016)
Razer Blade (2016)
Razer Blade (2016)
Razer Blade (2016)
Razer Blade (2016)
Razer Blade (2016)
Razer Blade (2016)
Razer Blade (2016)
Razer Blade (2016)
Razer Blade (2016)

Nous avons écarté le modèle 15" de cette comparaison des dimensions. Le Razer Blade est sans conteste le système le plus compact de notre sélection : toutes ses dimensions sont les plus petites à l'exception de la largeur, point sur lequel il est à égalité avec le modèle de MSI. Le Schenker a la plus grande silhouette parmi les 14", et aussi le plus épais à 25mm. Il est également le plus lourd avec ses 2,2kg.

Size Comparison

Connectivité

Beaucoup de passionnés préfèrent une connexion Ethernet câblée au WiFi pour le jeu, en raison d'une plus grande fiabilité et de meilleurs valeurs de ping. Le Razer Blade n'a cependant pas de port Ethernet - ni de lecteur de cartes par ailleurs. En dehors de ces deux défauts, vous trouverez tout ce qu'on peut espérer d'un PC portable de nos jours : 2 ports USB 3.0, le Thunderbolt via Type-C et un port HDMI 2.0 qui peut fournir une sortie vidéo en 4K à 60Hz.

Les casques traditionnels ne se sentiront pas chez eux puisque les prises audio d'entrée et de sortie ont été condensées en un combo jack. Razer a été en mesure de repousser tous les ports vers l'arrière des faces latérales, une disposition ergonomique qui permet de rejeter tous les câbles hors de portée, ce qui est notamment appréciable lorsqu'on compte sur une souris externe.

Gauche : prise d'alimentation, 2 x USB 3.0, audio entrée/sortie
Gauche : prise d'alimentation, 2 x USB 3.0, audio entrée/sortie
Droite : USB 3.1 Type-C avec Thunderbolt 3, USB 3.0, HDMI 2.0, verrou Kensington
Droite : USB 3.1 Type-C avec Thunderbolt 3, USB 3.0, HDMI 2.0, verrou Kensington

Communication

Killer Network Manager
Killer Network Manager

Sans port Ethernet, les performances WiFi sont attendues au tournant. Razer a choisi le module Killer Wireless-AC 1535, conçu pour le jeu vidéo et proposant des fonctionnalités variées ainsi qu'une certain nombre d'options de configuration (voyez la capture d'écran). Nous nous sommes déjà penchés plus avant sur ce module particulier, vous trouverez nos conclusions ici. Il fonctionne selon les standards traditionnels, incluant la fréquence 2,4GHz parfois surpeuplée ainsi que le standard ac à 5 GHz. Le Bluetooth 4.1 est également inclus.

Grâce à la configuration MIMO 2x2, le PC peut en théorie atteindre les 866 MB/s. Dans des conditions idéales (à un mètre du routeur), nous avons pu mesurer 646 Mbit/s en débit descendant et 591 Mbit/s en montant.

Networking
iperf3 Client (receive) TCP 1 m 4M x10
Razer Blade (2016)
Killer Wireless-n/a/ac 1535 Wireless Network Adapter
646 MBit/s ∼100%
iperf3 Client (transmit) TCP 1 m 4M x10
Razer Blade (2016)
Killer Wireless-n/a/ac 1535 Wireless Network Adapter
591 MBit/s ∼100%

Accessoires

En plus de l'alimentation 165 Watts, indispensable, le Blade est accompagné à la livraison d'un chiffon de nettoyage et des traditionnelles informations générales et de garantie. Il semble que le fabricant n'ait pas l'intention de commercialiser d'accessoires spécifiquement conçus pour ce modèle.

Maintenance

Le PC n'a pas de vrai clapet de maintenance et la batterie ne peut être retirée de l'extérieur. Il est néanmoins possible d'accéder aux composants internes en retirant les 10 vis TorX qui maintiennent en place le dessous de l'appareil (voyez les photos que nous avons prises et présentées dans la section Châssis).

Garantie

Razer offre une garantie d'un an. Vous trouverez les conditions de cette garantie ici.

Périphériques d'entrée

Réglages du touchpad
Réglages du touchpad

Clavier

Le clavier US est aussi large qu'un clavier standard, et les touches ont sans surprise une taille confortable tout en étant bien espacées. Elles sont plates et ont un fin revêtement anti-glisse. Le marquage des touches est trop discret pour être pratique ; nous aurions préféré des caractères plus grands et épais. La visibilité en aurait été largement améliorée, en particulier pour les fonctions secondaires dont le marquage est encore plus petit et n'est pas rétroéclairé. Les touches de directions sont intégrées au reste du bloc, en bas à droite, deux d'entre elles étant deux fois plus petites. Certains caractères de ponctuation ou d'opérateurs mathématiques se retrouvent de plus à des positions inhabituelles. Il faudra sans doute compter sur une période d'adaptation à ce clavier.

Il faut appuyer vraiment fort sur le milieu du clavier pour induire une déformation. Cela signifie qu'il offrira un support stable et robuste en utilisation pratique. Les touches ont une course courte avec un point de pression qui se remarque bien mais qui n'est pas très ferme, et une légère atténuation de l'impact. Nous avons subjectivement trouvé l'expérience de frappe bonne mais il faut admettre que la fatigue pourra survenir assez tôt lors de sessions un peu longues. Globalement, le feedback mériterait d'être encore amélioré. La nuisance sonore est relativement limitée et permet l'utilisation dans des environnement sensibles au bruit, jusqu'à un certain point.

Passons au rétroéclairage. Nous avons été très surpris de constater que l'utilisateur ne pourra accéder à son réglage qu'après avoir créé un compte Razer. Cela permet bien de sauvegarder vos configurations en ligne, mais cette obligation d'enregistrement pour simplement régler le rétroéclairage des touches n'est pas vraiment à note goût. L'acheteur aura déjà dépensé une somme importante pour son PC de gaming et de notre opinion ne devrait pas avoir à suivre le diktat du fabricant pour profiter pleinement des fonctionnalités du produit, surtout quand la barrière mise en place est aussi arbitraire que dans ce cas précis.

Le rétroéclairage du clavier Chroma est lumineux et propose de nombreuses options de configuration : chaque touche peut être éclairée individuellement de l'une des 17 millions de couleurs (d'après Razer). Il est également possible de définir des zones entières de touches pour aller plus vite. Chroma peut aussi illuminer et assombrir les touches de manière lente et progressive dans le mode Breathing (respiration) ou imiter l'apparence de braises via le mode Fire. L'option Reactive provoque l'illumination immédiate de chaque touche enfoncée, suivie d'une lente atténuation. Cerise sur la gâteau : certains jeux compatibles, tel Tomb Raider, pourront tirer profit de ce rétroéclairage durant vos séances ludiques. Si le support Chroma est activé dans les options du jeu lui-même, le système illuminera les touches appropriées dans une situation particulière (pour les mettre en valeur par rapport à leurs voisines à tout le moins) et les mettra à profit pour créer de jolis effets de lumière dans certains scénarios.

Touchpad

Bien des joueurs seront reconnaissants à Razer pour avoir conservé à un touchpad traditionnel avec boutons de souris séparés. Il présente une vaste surface, mais grâce à des zones de bord configurées ne réagira pas aux contacts involontaires. Ces zones sont semble-t-il consacrées au défilement de molette. Si en revanche vous faites glisser votre doigt depuis le centre jusque vers les bords, vous bénéficierez bien de toute la longueur du mouvement. La surface du touchpad est noire et légèrement rugueuse, mais permet tout de même une glisse aisée même avec des doigts légèrement humides. La situation se détériorera quelque peu en cas de sueurs importantes. La précision et la réactivité sont excellentes, et le touchpad pourra suivre vos mouvements les plus rapides. Le glisser-déposer se montre fiable, activé par double tap.

Les boutons sont eux malheureusement moins bien conçus. Leur course est courte et parait bancale. La résistance est faible, mais avec un point de pression clair et légèrement audible. Le feedback est donc globalement bon, sans plus. Le menu Synaptics permet de configurer le touchpad avec des mouvements impliquant jusqu'à trois doigts. Alternativement l'utilisateur pourra le configurer via les réglages Windows 10.

Écran tactile

L'écran tactile 10 points est rapide, réactif et fiable jusque dans les moindres recoins. Nous n'avons rencontré aucun problème durant nos tests. Comparé à un autre modèle à écran tactile testé précédemment, le Lenovo Yoga 510, ce Blade se montre plus indulgent envers les doigts humides et reconnait contact et mouvement sans accroc. Cela est probablement dû soit à une meilleure calibration soit à un revêtement plus performant.

 

 

Écran

matrice des pixels
matrice des pixels

Razer a choisi une dalle inhabituelle avec cette QHD+ IGZO de Sharp (3800x1800 pixels, 262 points par pouce). Nous préférons l'écran Full HD, mat et moins onéreux : la plus grande densité de pixels de 262 PPI ne se remarque pas à l’œil nu, et une GTX 1060 semble plus adaptée au Full HD. Le module graphique est poussé dans ses retranchements dès qu'on lui demande de rendre des jeux à des résolutions plus élevées. La surface brillante de la dalle QHD+ est une conséquence de sa fonctionnalité tactile, qui n'est ni très répandue ni franchement très utile dans la gamme gaming. Enfin, le Full HD élimine les potentiels problèmes de mise à l'échelle que rencontre toujours Windows occasionnellement avec les résolutions moins communes. Notons tout de même que ces problèmes affectent surtout les logiciels plus anciens.

La dalle est plutôt lumineuse à 328 cd/m², et prend la tête dans notre groupe de comparaison là-dessus. La distribution est en revanche médiocre à 69%, mais nous n'avons subjectivement pas vraiment remarqué ce défaut à l'usage. Il a semblé à notre testeur que les noirs étaient illuminés de manière homogène sur toute la surface de l'écran. Nous n'avons pas non plus constaté de problèmes de fuites du rétroéclairage ou autre clouding.

337
cd/m²
339
cd/m²
374
cd/m²
312
cd/m²
328
cd/m²
366
cd/m²
259
cd/m²
283
cd/m²
354
cd/m²
Homogénéité de la luminosité
X-Rite i1Pro 2
Maximum: 374 cd/m² Moyenne: 328 cd/m² Minimum: 36 cd/m²
Homogénéité de la luminosité: 69 %
Valeur mesurée au centre, sur batterie: 328 cd/m²
Contraste: 1491:1 (Valeurs des noirs: 0.22 cd/m²)
ΔE Color 1.91 | - Ø
ΔE Greyscale 1.69 | - Ø
97% sRGB (Argyll) 63% AdobeRGB 1998 (Argyll)
Gamma: 2.3
Razer Blade (2016)
Sharp LQ140Z1JW01 (SHP1401), IGZO, 3200x1800, 14
Schenker XMG P406
LG Philips 140WF1 (LGD040A), IPS, 1920x1080, 14
MSI GS43VR 6RE-006US
Name: LG Philips LP140WF3-SPD1, ID: LGD046D, IPS, 1920x1080, 14
Asus Strix GL502VS-FY032T
LG Philips LP156WF6-SPB6 (LGD046F), IPS, 1920x1080, 15.6
Response Times
-9%
29%
23%
Response Time Grey 50% / Grey 80% *
41 (15, 26)
56 (22, 34)
-37%
31.6 (10.4, 21.2)
23%
38 (16, 22)
7%
Response Time Black / White *
37 (9, 28)
30 (8, 22)
19%
24.4 (5.2, 19.2)
34%
23 (5, 18)
38%
PWM Frequency
200 (90)
Screen
-43%
-16%
-50%
Brightness
328
266
-19%
282
-14%
290
-12%
Brightness Distribution
69
81
17%
83
20%
85
23%
Black Level *
0.22
0.22
-0%
0.35
-59%
0.32
-45%
Contrast
1491
1282
-14%
824
-45%
984
-34%
Colorchecker DeltaE2000 *
1.91
4.98
-161%
2.61
-37%
4.88
-155%
Greyscale DeltaE2000 *
1.69
4.08
-141%
1.18
30%
4.17
-147%
Gamma
2.3 104%
2.51 96%
2.24 107%
2.53 95%
CCT
6418 101%
5877 111%
6506 100%
6683 97%
Color Space (Percent of AdobeRGB 1998)
63
54
-14%
56.4
-10%
55
-13%
Color Space (Percent of sRGB)
97
83
-14%
86.4
-11%
83
-14%
Moyenne finale (programmes/paramètres)
-26% / -36%
7% / -7%
-14% / -35%

* ... Moindre est la valeur, meilleures sont les performances

Pour un bon contraste, un PC portable a besoin de valeurs de noir basses en plus d'une forte luminosité, et le Razer Blade obtient un bon résultat avec ses 0,22 Cd/m². Le fait qu'une image noire homogène n'apparaît tout de même pas très riche malgré cette performance est un effet de la technologie IGZO. Le Razer atteint un très bon contraste de 1 491 : 1, ce qui le place en tête de notre groupe de comparaison. Le Schenker XMG P406 est tout près de l'égaler avec un noir de valeur identique mais une luminosité plus faible. Un noir trop lumineux peut avoir un impact important sur la qualité globale de l'image, comme démontré par le MSI GS43VR.

Les déviations de couleurs Delta-E restent dans la fourchette idéale (en-dessous de 3) grâce au profils de colorisation préinstallés. Le modèle MSI arrive à un aussi bon résultat, mais les deux autres ont des déviations typiques d'écrans IPS, avec 4 et 5 en configuration de sortie d'usine. Le gamma est proche du standard Windows de 2,2 et la température des couleurs est presque idéale à 6 418K. La dalle de Sharp couvre l'espace de colorisation professionnel AdobeRGB à 63%, mais les éditeurs graphiques amateurs en seront largement satisfaits puisque l'espace sRGB, certes plus restreint, est couvert à 97%. Ce sont entre autres les remarquable calibration de Sharp et profiling de Razer qui permettent à la dalle d'obtenir des performances aussi bonnes. Malheureusement, les temps de réponse, mauvais, ainsi que la présence d'un scintillement MLI jusqu'à une luminosité de 90% apportent deux touches négatives à impression générale qui était sans elles excellente.

CalMAN: échelle des gris
CalMAN: échelle des gris
CalMAN: échelle des gris calibrée
CalMAN: échelle des gris calibrée
CalMAN: balayages de saturation
CalMAN: balayages de saturation
balayages de saturation après calibration
balayages de saturation après calibration
CalMAN: ColorChecker
CalMAN: ColorChecker
CalMAN: ColorChecker (calibré)
CalMAN: ColorChecker (calibré)
Razer Blade vs. sRGB (97%)
Razer Blade vs. sRGB (97%)
Razer Blade vs. AdobeRGB (63%)
Razer Blade vs. AdobeRGB (63%)
extérieur, positionnement idéal
extérieur, positionnement idéal
extérieur, réflexions
extérieur, réflexions

Très bonne luminosité mais surface réfléchissante... En extérieur, il vous faudra espérer un ciel nuageux ou une zone d'ombre tant les reflets trop intenses rendront l'ensemble de l'écran illisible. La première de nos photos montre une situation idéale en extérieur ; un arrière-plan sans mouvements, la façade d'une maison dans cet exemple, aide à y voir mieux.

Temps de réponse de l'écran

Le temps de réponse d'un écran mesure la rapidité à laquelle l'écran est capable de changer une couleur pour une autre. Un temps de réponse élevé se traduit par une image floutée pour les objets en mouvement. Les joueurs bénéficieront de faibles latences d'affichage en jeu.
       Temps de réponse noir à blanc
37 ms ... hausse ↗ et chute ↘ combinées↗ 9 ms hausse
↘ 28 ms chute
L'écran souffre de latences très élevées, à éviter pour le jeu.
En comparaison, tous les appareils testés affichent entre 0.8 (minimum) et 240 (maximum) ms. » 92 % des appareils testés affichent de meilleures performances.
Cela signifie que les latences relevées sont moins bonnes que la moyenne (26.6 ms) de tous les appareils testés.
       Temps de réponse gris 50% à gris 80%
41 ms ... hausse ↗ et chute ↘ combinées↗ 15 ms hausse
↘ 26 ms chute
L'écran souffre de latences très élevées, à éviter pour le jeu.
En comparaison, tous les appareils testés affichent entre 0.9 (minimum) et 636 (maximum) ms. » 47 % des appareils testés affichent de meilleures performances.
Cela signifie que les latences relevées sont similaires à la moyenne (42.5 ms) de tous les appareils testés.

Scintillement / MLI (Modulation de largeur d'impulsion)

Afin d'abaisser la luminosité de l'écran, certains ordinateurs portables font varier très rapidement le rétroéclairage entre éteint et allumé. La fréquence à laquelle le rétroéclairage s'éteint et se rallume est normalement fixée à une valeur qui permet de rendre la variation indétectable à l'œil nu? Si la fréquence est trop basse, certaines personnes peuvent être sujettes à une fatigue oculaire, des maux de tête ou même percevoir les variations.
Scintillement / MLI (Modulation de largeur d'impulsion) décelé 200 Hz90 Niveau de luminosité

Le rétroéclairage de l'écran scintille à la fréquence de 200 Hz (certainement du fait de l'utilisation d'une MDI - Modulation de largeur d'impulsion) à un niveau de luminosité inférieur ou égal à 90 % . Aucun scintillement ne devrait être perceptible au-dessus de cette valeur.

La fréquence de rafraîchissement de 200 Hz est relativement faible, les personnes les plus sensibles devraient percevoir un scintillement et être sujettes à une fatigue oculaire accrue (avec le niveau de luminosité indiqué)

En comparaison, 54 % des appareils testés n'emploient pas MDI pour assombrir leur écran. Nous avons relevé une moyenne à 8586 (minimum : 43 - maximum : 142900) Hz dans le cas où une MDI était active.

La dalle IGZO n'est pas à la hauteur d'une IPS pour ce qui est de la stabilité des angles de vue, mais reste bien meilleure que n'importe quelle dalle TN. La luminosité et le contraste diminuent rapidement dès que la vue n'est plus parfaitement centrée, effet également amplifié par rapport à un écran IPS. Les couleurs ne s'inversent pas, mais perdent beaucoup de leur intensité à des angles de 45° ou plus.

angles de vue : prêtez attention aux couleurs de peau
angles de vue : prêtez attention aux couleurs de peau

Performances

Processeur

L'Intel Core i7-6700HQ (4x 2.6-3.5 GHz, HyperThreading, TDP 45 W) est le processeur Skylake de choix dans la plupart de PC portable de gaming, et ses performances ont été vues et revues dans nos critiques. Il a quatre cœurs physiques pour huit fils d'exécution (threads) et un excellent potentiel Turbo. Il vous évitera de craindre l'obsolescence de votre puissance de calcul pour un petit moment. C'est un CPU qui ne flanche pas dans l'exécution de jeux vidéos modernes, ce qui signifie qu'il pourra prendre en charge 95% des autres applications sans aucun problème.

Selon Cinebench R15, l'i7-6700HQ démontre bien les performances attendues de lui. Le benchmark tournant en boucle, le processeur quadricœur utilise sa fonction Turbo Boost at 3.1 GHz parfaitement. Le PC maintient de plus ces performances sur batterie.

Rendu à un seul cœur actif
Rendu à un seul cœur actif
Rendu multicœur
Rendu multicœur
horloges CPU - Cinebench
horloges CPU - Cinebench
Cinebench R15
CPU Single 64Bit
Asus Strix GL502VS-FY032T
Intel Core i7-6700HQ
147 Points ∼74% +1%
Razer Blade (2016)
Intel Core i7-6700HQ
146 Points ∼73%
Schenker XMG P406
Intel Core i7-6700HQ
141 Points ∼71% -3%
MSI GS43VR 6RE-006US
Intel Core i7-6700HQ
130 Points ∼65% -11%
CPU Multi 64Bit
Schenker XMG P406
Intel Core i7-6700HQ
680 Points ∼32% +1%
Asus Strix GL502VS-FY032T
Intel Core i7-6700HQ
676 Points ∼31% +1%
MSI GS43VR 6RE-006US
Intel Core i7-6700HQ
675 Points ∼31% +1%
Razer Blade (2016)
Intel Core i7-6700HQ
671 Points ∼31%
Cinebench R15 CPU Single 64Bit
146 Points
Cinebench R15 CPU Multi 64Bit
671 Points
Aide

Performances système

L'exemplaire de test souffre un peu dans les benchmarks PCMark 8, comme nos captures d'écran le démontrent. Le PC obtient même parfois de moins bonnes notes que le Schenker XMG P406, malgré la carte graphique plus lente de ce dernier. Vues les configurations matérielles, l'Asus, le MSI et ce Razer Blade devraient obtenir des scores bien plus proches les uns des autres que ce que nous avons mesuré. Cela pourrait être un signe de throttling du CPU, mais nous y reviendrons.

Subjectivement, nous n'avons pas remarqué de manquements en termes de performances. Le multi-tâches ne pose aucun problème pour le PC, et le système comme les applications se lancent rapidement.

PCMark 8
Work Score Accelerated v2
Schenker XMG P406
GeForce GTX 970M, 6700HQ, Samsung SM951 MZHPV256HDGL m.2 PCI-e
5023 Points ∼77% +19%
Asus Strix GL502VS-FY032T
GeForce GTX 1070 (Laptop), 6700HQ, SanDisk SD8SNAT256G1002
5011 Points ∼77% +19%
MSI GS43VR 6RE-006US
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ, SanDisk SD8SN8U1T001122
4796 Points ∼74% +14%
Razer Blade (2016)
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ, Samsung PM951 NVMe MZVLV512
4214 Points ∼65%
Home Score Accelerated v2
Asus Strix GL502VS-FY032T
GeForce GTX 1070 (Laptop), 6700HQ, SanDisk SD8SNAT256G1002
4651 Points ∼78% +36%
MSI GS43VR 6RE-006US
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ, SanDisk SD8SN8U1T001122
4016 Points ∼67% +18%
Razer Blade (2016)
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ, Samsung PM951 NVMe MZVLV512
3417 Points ∼57%
Schenker XMG P406
GeForce GTX 970M, 6700HQ, Samsung SM951 MZHPV256HDGL m.2 PCI-e
3371 Points ∼56% -1%
PCMark 8 Home Score Accelerated v2
3417 points
PCMark 8 Work Score Accelerated v2
4214 points
Aide

Espace de stockage

Les mauvaises performances PCMark 8 ne sont certainement pas dues au disque dur. Le SSD NVMe Samsung connecté par PCIe fonctionne à des vitesses séquentielles de lecture étourdissantes, jusqu'à 1 296MB/s. Cela se remarque au chargement des jeux. Le taux de transfert de 42MB/s à la lecture de petits blocs de données distribués, typiquement la charge demandée au démarrage du système, est également excellent. Malheureusement nous n'avons pas été en mesure de lancer le benchmark AS SSD en raison de problèmes de pilotes matériels.

Razer Blade (2016)
Samsung PM951 NVMe MZVLV512
Schenker XMG P406
Samsung SM951 MZHPV256HDGL m.2 PCI-e
MSI GS43VR 6RE-006US
SanDisk SD8SN8U1T001122
Asus Strix GL502VS-FY032T
SanDisk SD8SNAT256G1002
CrystalDiskMark 3.0
28%
-63%
-54%
Write 4k QD32
480
287.3
-40%
156.3
-67%
256.3
-47%
Read 4k QD32
573.4
320.5
-44%
247.4
-57%
149.4
-74%
Write 4k
139.6
110.3
-21%
35.31
-75%
75.74
-46%
Read 4k
42.22
43.82
4%
17.68
-58%
21.44
-49%
Write 512
603.5
1285
113%
246.7
-59%
287.8
-52%
Read 512
654.8
1149
75%
223
-66%
294.8
-55%
Write Seq
603.4
1290
114%
299
-50%
312.4
-48%
Read Seq
1296
1634
26%
335.3
-74%
485.4
-63%
Samsung PM951 NVMe MZVLV512
Sequential Read: 1296 MB/s
Sequential Write: 603.4 MB/s
512K Read: 654.8 MB/s
512K Write: 603.5 MB/s
4K Read: 42.22 MB/s
4K Write: 139.6 MB/s
4K QD32 Read: 573.4 MB/s
4K QD32 Write: 480 MB/s

Carte graphique

La nouvelle Nvidia GeForce GTX 1060 (Laptop) est le troisième GPU Pascal le plus rapide, après la GTX 1080 et la GTX 1070. Elle utilise le chipset plus petit GP106, contre le GP104 pour les deux autres. De très bons taux de transfert, l'interface mémoire 192 bits et les 1 2780 shaders forment un ensemble solide, qui n'a pas à rougir face à certaines cartes graphiques de PC fixes. La GTX 1060 supporte DisplayPort 1.4, HDMI 2.0 et l'encodage/décodage matériel de vidéos H.265. Vous pouvez en lire davantage à propos de l'architecture Pascal ici.

Si l'on en croit le benchmark Fire Strike, il semble que les performances de la GTX 1060 montée à bord du Razer Blade soient les plus mauvaises parmi les systèmes embarquant cette carte graphique, et ce par une marge non négligeable de 10%. Selon 3DMark 11, il se place avant-dernier. La GTX 1070 de l'Asus GL502VS est jusqu'à 50-60% plus performante, tandis que la plus ancienne GTX 970M prend la dernière place du classement. Le score global 3DMark 11 tombe de 37% sur batterie.

Même si le processeur ne devrait prendre qu'une charge limitée durant ces tests, il n'est pas impossible que ces performances relativement décevantes soient dues à un throttling du CPU.

3DMark 11 - 1280x720 Performance GPU
Asus Strix GL502VS-FY032T
NVIDIA GeForce GTX 1070 (Laptop)
22022 Points ∼43% +59%
MSI GS43VR 6RE-006US
NVIDIA GeForce GTX 1060 (Laptop)
14977 Points ∼29% +8%
Razer Blade (2016)
NVIDIA GeForce GTX 1060 (Laptop)
13891 Points ∼27%
Schenker XMG P406
NVIDIA GeForce GTX 970M
9649 Points ∼19% -31%
3DMark - 1920x1080 Fire Strike Graphics
Asus Strix GL502VS-FY032T
NVIDIA GeForce GTX 1070 (Laptop)
16525 Points ∼41% +52%
MSI GS43VR 6RE-006US
NVIDIA GeForce GTX 1060 (Laptop)
11776 Points ∼29% +8%
Razer Blade (2016)
NVIDIA GeForce GTX 1060 (Laptop)
10890 Points ∼27%
Schenker XMG P406
NVIDIA GeForce GTX 970M
7436 Points ∼18% -32%
3DMark 11 Performance
11139 points
3DMark Fire Strike Score
9193 points
Aide

Performances en jeu vidéo

throttling du CPU dans Battlefield 1
throttling du CPU dans Battlefield 1

Le GPU ronronne entre 1 600 et 1 800 MHz pendant l'exécution du benchmark Unigine Heaven 4.0 et de Battlefield 1, tandis que le CPU souffre en parallèle d'un throttling majeur. Ce comportement a un fort impact négatif sur le nombre d'images affichées par seconde. Comme vous pouvez le constater sur notre capture d'écran, les cœurs fluctuent entre 800 MHz et le 4-core Turbo de 3,1GHz, passant malheureusement une plus grande portion de leur temps proche des 800MHz. Ce throttling n'est probablement pas dû à la température du processeur puisque celle-ci est restée raisonnable durant ces tests. On peut donc espérer qu'il s'agisse d'un conflit interne, qui pourrait potentiellement être résolu par une mise à jour BIOS/UEFI. Il convient aussi de rappeler ici que nous ne pouvons tester que l'exemplaire particulier qui nous est fourni.

Avec ce processeur bridé, le Blade se retrouve avec des performances médiocre dans l'exécution de jeux. Dans Battlefield 1 et dans le mode Ultra Preset par exemple, il n'est qu'au niveau du modèle équipé de la GTX 970M, même après avoir mis à jour des pilotes. Pour faire tourner ces jeux en Full HD avec les détails au maximum, mieux vaut attendre que Razer règle les soucis de throttling. À résolutions plus importantes, le Blade aura bien du mal à fournir suffisamment d'images chaque seconde pour une expérience positive.

Mirror's Edge Catalyst
1920x1080 Ultra Preset AF:16x
Asus Strix GL502VS-FY032T
GeForce GTX 1070 (Laptop), 6700HQ
92 fps ∼100% +87%
Razer Blade (2016)
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
49.1 fps ∼53%
1920x1080 High Preset AF:16x
Asus Strix GL502VS-FY032T
GeForce GTX 1070 (Laptop), 6700HQ
99.6 fps ∼100% +74%
Razer Blade (2016)
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
57.4 fps ∼58%
The Witcher 3
1920x1080 Ultra Graphics & Postprocessing (HBAO+)
Asus Strix GL502VS-FY032T
GeForce GTX 1070 (Laptop), 6700HQ
55.2 fps ∼100% +48%
Razer Blade (2016)
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
37.3 fps ∼68%
1920x1080 High Graphics & Postprocessing (Nvidia HairWorks Off)
Asus Strix GL502VS-FY032T
GeForce GTX 1070 (Laptop), 6700HQ
102.4 fps ∼100% +55%
Razer Blade (2016)
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
66.2 fps ∼65%
Bas Moyen Élevé Ultra
The Witcher 3 (2015) 66.237.3fps
Star Wars Battlefront (2015) 76.5fps
Mirror's Edge Catalyst (2016) 63.657.449.1fps
Battlefield 1 (2016) 81.759.956.4fps
Dishonored 2 (2016) 52.14744.1fps

Mise à jour au 05/12/16

Une mise a jour EC (version 4.00 disponible ici) est censée régler le problème de throttling, et Razer nous a donc renvoyé l'exemplaire de test. Pour résumer : après cette mise à jour, nous n'avons plus constaté le bridage à 800MHz, même dans des scénarios 3D exigeants, et les performances atteignent donc le niveau attendu sur le papier. Comme vous pouvez le voir sur le tableau ci-dessous, Battlefield 1 tourne 30% plus vite avec le nouvel EC. En revanche le Blade se montre aussi plus bruyant en conséquence.

Le throttling CPU peut être évité...
Le throttling CPU peut être évité...
...avec une mise à jour EC
...avec une mise à jour EC
Battlefield 1
1920x1080 Ultra Preset AA:T
Razer Blade (2016) EC 4.00
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
74.2 fps ∼100% +32%
Razer Blade (2016)
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
56.4 fps ∼76%
1920x1080 High Preset AA:T
Razer Blade (2016) EC 4.00
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
77.2 fps ∼100% +29%
Razer Blade (2016)
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
59.9 fps ∼78%

Emissions

Bruit du système

Les ventilateurs laissent une impression mitigée. Même au repos, celui du processeur tourne sans discontinuer, sans pour autant être très bruyant (à 50cm environ). Le benchmark de navigation internet Kraken 1.1 provoque à lui tout seul l'accélération de la rotation des ventilateurs. Cette accélération est toutefois progressive et contrôlée, pour un impact final limité sur les émissions sonores. Sous charge faible avec de courts pics d'activité, le PC devrait rester relativement silencieux. 

Cependant, lorsque le stress test (Prime95 + FurMark) est lancé, le bruit augmente lentement vers son maximum et le PC se fait remarquer à une distance de 5 mètres et est franchement bruyant à plus grande proximité. Le bruit est pourtant régulier et pas très gênant, mais un sifflement aigu se fait malheureusement entendre à vitesses de ventilateurs intermédiaires. Ce dernier pourrait devenir irritant pour les utilisateurs à l’ouïe plus sensible, puisque les ventilateurs tendent à voir leur vitesse de rotation fluctuer fortement à l'exécution de jeux gourmands. Il semble bien que la finesse du châssis de ce Blade se paye ici.

émissions sonores - repos
émissions sonores - repos
émissions sonores - charge
émissions sonores - charge
émissions sonores - haut-parleurs
émissions sonores - haut-parleurs

Degré de la nuisance sonore

Au repos
31 / 33 / 35 dB(A)
Fortement sollicité
39 / 51 dB(A)
 
 
 
30 dB
silencieux
40 dB(A)
audible
50 dB(A)
bruyant
 
min: dark, med: mid, max: light   Audix TM1, Arta (à 15 cm de distance)   environment noise: 30 dB(A)
Razer Blade (2016)
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
Schenker XMG P406
GeForce GTX 970M, 6700HQ
MSI GS43VR 6RE-006US
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
Asus Strix GL502VS-FY032T
GeForce GTX 1070 (Laptop), 6700HQ
Noise
-6%
-4%
0%
off / environment *
30
29.1
3%
30
-0%
Idle Minimum *
31
30
3%
32
-3%
32
-3%
Idle Average *
33
32
3%
32
3%
33
-0%
Idle Maximum *
35
40
-14%
33.5
4%
34
3%
Load Average *
39
47
-21%
50
-28%
39
-0%
Load Maximum *
51
51
-0%
51.5
-1%
51
-0%

* ... Moindre est la valeur, meilleures sont les performances

Température

Même un 14" ne devrait pas être utilisé sur les genoux pour le jeu vidéo très souvent. Si vous appréciez cette position toutefois, nous vous conseillons de faire attention avec ce Blade qui peut atteindre 48° sur sa face inférieure. Il reste cependant plus probable qu'il soit utilisé sur une table, auquel cas les températures de la face supérieure seront bien plus pertinentes. Ces dernières n'ont pas dépassé les 39° dans nos tests.

stress test
stress test
dessus, charge maximale (Optris PI 640)
dessus, charge maximale (Optris PI 640)
dessous, charge maximale (Optris PI 640)
dessous, charge maximale (Optris PI 640)
 50.1 °C48.5 °C52.7 °C 
 45.2 °C47.3 °C44.4 °C 
 37.5 °C39.1 °C38.1 °C 
Maximum: 52.7 °C
Moyenne: 44.8 °C
48.4 °C46.7 °C48.2 °C
44.9 °C45.2 °C40 °C
38.2 °C38.7 °C36.2 °C
Maximum: 48.4 °C
Moyenne: 42.9 °C
Alimentation (valeur maximale)  48.2 °C | Température ambiante de la pièce 20 °C | Voltcraft IR-900
Razer Blade (2016)
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
Schenker XMG P406
GeForce GTX 970M, 6700HQ
MSI GS43VR 6RE-006US
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
Asus Strix GL502VS-FY032T
GeForce GTX 1070 (Laptop), 6700HQ
Heat
-25%
-20%
-3%
Maximum Upper Side *
52.7
55
-4%
55.6
-6%
48
9%
Maximum Bottom *
48.4
58.7
-21%
62.4
-29%
46.8
3%
Idle Upper Side *
29.3
36.9
-26%
33.2
-13%
33.7
-15%
Idle Bottom *
28.4
41.7
-47%
37.2
-31%
30.5
-7%

* ... Moindre est la valeur, meilleures sont les performances

Haut-parleurs

menu Dolby Sound
menu Dolby Sound

Nous avons testé la qualité audio sous le mode Music de Dolby (voir capture d'écran). Nous avons désactivé l'égalisation sonore pour ce test afin de garder le volume au maximum. Le son émis par le Blade dans ces conditions remplit sans ciller une pièce de 20m². Nous avons démarré avec "1979" des Smashing Pumpkins, un titre peu instrumental. Le son est naturel et équilibré. Les fréquences hautes et moyennes ne sont pas trop forcées, et même s'il n'y a pas à proprement parler de basses, une certaine dynamique est présente. Il faut tout de même noter que le résultat n'est pas parfait même sur ce titre.

Nous nous sommes ensuite tournés vers "72 Hookers" de NOFX, un morceau qui appuie beaucoup sur les basses avec des passages aux notes hautes, pour un résultat mitigé sur ces derniers. Les instruments sont du coup difficiles à distinguer et la dynamique souffre durant les passages au volume le plus élevé. Le système semble plus adapté aux jeux vidéos et aux films qu'à la musique. Et pourtant, même dans Battlefield 1 quand on atteint des situations un peu velues, le son souffre des même limitations malgré la sélection du mode gaming. Nous recommandons l'utilisation d'écouteurs pour un meilleur son.

dB(A) 0102030405060708090Deep BassMiddle BassHigh BassLower RangeMidsHigher MidsLower HighsMid HighsUpper HighsSuper Highs2036.237.92541.143.53138.239.9403135.75030.8356325.931.48025.633.410024.943.312523.550.116026.55620021.359.225021.160.131523.164.140019.765.550019.466.963018.768.480017.672.1100018.970.7125017.566.4160017.767.4200017.668.7250017.968.3315017.963.7400017.863.750001861.463001861.980001853.81000018.152.21250018.145.21600018.138.7SPL30.478.7N1.444.5median 18.1Razer Blade (2016)median 63.7Delta26.936.433.736.43537.133.834.834.134.634.132.532.632.433.13231.230.63129.137.428.745.928.750.527.353.426.955.226.165.425.167.927.265.825.262.724.958.124.459.423.85923.557.523.360.923.564.323.369.523.166.823.169.123.367.123.252.523.437.236.676.72.838.9median 24.9MSI GS43VR 6RE-006USmedian 592.69.4hearing rangehide median Pink Noise
Razer Blade (2016) audio analysis

(±) | speaker loudness is average but good (79 dB)
Bass 100 - 315 Hz
(±) | reduced bass - on average 8.4% lower than median
(±) | linearity of bass is average (11.2% delta to prev. frequency)
Mids 400 - 2000 Hz
(+) | balanced mids - only 4.6% away from median
(+) | mids are linear (4.3% delta to prev. frequency)
Highs 2 - 16 kHz
(+) | balanced highs - only 4.3% away from median
(+) | highs are linear (5.5% delta to prev. frequency)
Overall 100 - 16.000 Hz
(±) | linearity of overall sound is average (15.3% difference to median)
Compared to same class
» 36% of all tested devices in this class were better, 5% similar, 59% worse
» The best had a delta of 6%, average was 18%, worst was 37%
Compared to all devices tested
» 18% of all tested devices were better, 4% similar, 79% worse
» The best had a delta of 3%, average was 21%, worst was 53%

MSI GS43VR 6RE-006US audio analysis

(±) | speaker loudness is average but good (76.7 dB)
Bass 100 - 315 Hz
(-) | nearly no bass - on average 17.5% lower than median
(±) | linearity of bass is average (12% delta to prev. frequency)
Mids 400 - 2000 Hz
(+) | balanced mids - only 3.9% away from median
(±) | linearity of mids is average (9.5% delta to prev. frequency)
Highs 2 - 16 kHz
(±) | higher highs - on average 6.4% higher than median
(±) | linearity of highs is average (8.5% delta to prev. frequency)
Overall 100 - 16.000 Hz
(±) | linearity of overall sound is average (26.6% difference to median)
Compared to same class
» 87% of all tested devices in this class were better, 3% similar, 10% worse
» The best had a delta of 6%, average was 18%, worst was 37%
Compared to all devices tested
» 76% of all tested devices were better, 5% similar, 19% worse
» The best had a delta of 3%, average was 21%, worst was 53%

Frequency comparison (checkboxes can be selected)

Gestion de l'énergie

Consommation d'énergie

Il ne nous a pas semblé pertinent de faire une comparaison complète dans cette section, tant il existe peu de PC portables de gaming 14". Si l'on se limite aux modèles incluant l'i7-6700HQ, il reste quatre appareils utilisant des cartes graphiques différentes (GTX 970M, GTX 1060). Il semble que le Razer Blade consomme moins que les autres modèles dans tous les scénarios, à l'exception du "Idle average", la moyenne de consommation au repos. L'alimentation 145W, relativement compacte, remplit son office sans accroc.

Consommation énergétique
Éteint/en veilledarklight 0.1 / 0.5 Watts
Au reposdarkmidlight 9 / 14 / 22 Watts
Fortement sollicité midlight 72 / 124 Watts
 color bar
Légende: min: dark, med: mid, max: light        Voltcraft VC940
Razer Blade (2016)
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
Schenker XMG P406
GeForce GTX 970M, 6700HQ
MSI GS43VR 6RE-006US
GeForce GTX 1060 (Laptop), 6700HQ
Asus Strix GL502VS-FY032T
GeForce GTX 1070 (Laptop), 6700HQ
Power Consumption
-22%
-27%
-58%
Idle Minimum *
9
12
-33%
12.1
-34%
20
-122%
Idle Average *
14
16
-14%
19
-36%
24
-71%
Idle Maximum *
22
22
-0%
19.5
11%
29
-32%
Load Average *
72
90
-25%
106.7
-48%
86
-19%
Load Maximum *
124
170
-37%
159
-28%
183
-48%

* ... Moindre est la valeur, meilleures sont les performances

Autonomie de batterie

Par manque de temps, nous n'avons conduit que le test le plus pertinent pour la plupart des utilisateurs, le test WiFi. Le profil de consommation est réglé sur "équilibré" et la luminosité à une valeur moyenne tandis qu'un script charge automatiquement une série de pages web à intervalles réguliers. Bien que la batterie du Blade ait une capacité de 55% plus élevée que celle du Schenker XMG P406 (70 contre 45 Wh), elle ne tient que 20% plus longtemps. Le MSI GS43VR peut lui aussi se targuer d'offrir un meilleur ratio autonomie/capacité que le modèle testé ici.

Autonomie
En navigation internet via le module WiFi WLAN v1.3
4h 03min
Razer Blade (2016)
70 Wh
Schenker XMG P406
45 Wh
MSI GS43VR 6RE-006US
61 Wh
Asus Strix GL502VS-FY032T
62 Wh
Autonomie de la batterie
WiFi v1.3
243
197
-19%
261
7%
196
-19%

Points positifs

+ 6 variantes disponibles
+ compact et relativement léger
+ châssis aluminium très robuste
+ conception parfaite
+ design masculin frappant, dans un noir noble
+ positionnement ergonomique des ports
+ Thunderbolt 3 via USB Type-C
+ HDMI 2.0
+ très bonnes performances WiFi
+ simple à ouvrir, maintenance facile
+ ventilateurs faciles d'accès
+ clavier Chroma grande configurabilité du rétroéclairage
+ macros configurables
+ excellente dalle IGZO
+ consommation basse (pour sa gamme)

Points négatifs

- traces de doigts très visibles
- disposition inhabituelle du clavier
- marquage médiocre des touches
- beaucoup de fonctionnalités indisponibles sans inscription à Razer Synapse
- boutons de souris médiocres
- scintillement MLI jusqu'à 90% de luminosité
- longs temps de réponse
- écran tactile brillant
- angles de vue décevants vs. IPS
- throttling CPU important sous charge élevée (se règle par mise à jour EC)
- sifflement des ventilateurs sous charge
- haut-parleurs médiocres pour la musique

Verdict

Sous examen : Razer Blade (2016). Exemplaire de test fourni par Razer Germany.
Sous examen : Razer Blade (2016). Exemplaire de test fourni par Razer Germany.

Vue la liste conséquente de points positifs, nous avons été très déçus de constater de sérieux problèmes de throttling. Ils ont heureusement été réglés par une mise à jour EC. Reste le scintillement MLI qui pourrait refroidir certains acheteurs potentiels, ainsi que le choix critiquable de forcer l'utilisateur à l'enregistrement du produit pour profiter de toutes ses fonctionnalités. Nous serions prêts à accepter un peu de bruit étant donnée la finesse du châssis, mais le sifflement aigu émis par les ventilateurs au delà d'une certaine vitesse de rotation en ennuiera malheureusement plus d'un.

Le nouveau Razer Blade réussit sur de nombreux points, et sauve sa note finale grâce à la mise à jour EC réglant des problèmes embarrassants de bridage du processeur.

Un des grands avantages tient évidemment en ce châssis fantastique, et nous n'imaginons pas vraiment qu'il puisse encore être amélioré significativement. La disposition des touches est un peu étrange, mais le clavier Chroma est sans conteste un atout de taille avec son extrême configurabilité. Le WiFi ac rapide, le Thunderbolt 3 via USB Type-C et le HDMI 2.0 rendent le Blade prêt à affronter le futur. Il inclut enfin une dalle IGZO lumineuse avec un fort contraste et une colorisation précise.

Nous avions initialement retiré un point de la note finale en raison des problèmes de throttling constatés. Ceux-ci ont toutefois été résolus par une mise à jour EC, et nous avons par conséquent pu rétablir la note originelle.

Razer Blade (2016) - 12/25/2016 v6
Sven Kloevekorn

Châssis
93 / 98 → 95%
Clavier
76%
Dispositif de pointage
89%
Connectivité
63 / 81 → 77%
Poids
64 / 66 → 96%
Autonomie
75%
Écran
88%
Performances en jeu
89%
Performances dans les applications
89%
Chauffe
83 / 95 → 88%
Nuisance sonore
76 / 90 → 85%
Audio
66%
Appareil photo
71 / 85 → 84%
Moyenne
79%
85%
Gaming - Moyenne compensée

Pricecompare

Please share our article, every link counts!
> Revues et rapports de ordinateurs portatifs et smartphones, ordiphones > Critiques > Critique complète du PC portable Razer Blade (2016)
Sven Kloevekorn, 2017-01- 5 (Update: 2017-01- 8)