Notebookcheck

Critique complète du PC portable Alienware 17 (Haswell)

Pleins feux dans le noir. Vérification de l'équipement : quad-core Haswell ? Ok. La carte graphique mobile la plus rapide du moment de chez Nvidia ? Ok. Système d'illumination adaptatif ? Ok. L'Alienware 17 est fin prêt pour répondre aux exigences de la clientèle des joueurs mobiles. Notre critique va vous révéler si la mise à jour vers la plateforme Haswell en vaut le coup.
Dennis Ziesecke, Tanja Hinum (traduit par Kevin Li), 🇺🇸 🇩🇪 ...

Il n'y a aucun doute à avoir ici : l'Alienware 17 est un objet qui suscite l'intérêt. Certains diront que le 17 pouces d'Alienware n'est qu'un coûteux gadget  sans réel plus-value au niveau de ses fonctionnalités; d'autres seront ravis d'apprendre l'arrivée d'une nouvelle machine high-tech capable de faire tourner les derniers jeux du moment, embarquant les tout derniers composants.

La compagnie n'est pas innocente dans les débats qui animent les discussions autour de ses derniers ordinateurs de jeu. La nouvelle référence 17 pouces dans le catalogue Alienware est lourdement armé pour affronter la concurrence : processeur de dernière génération Haswell, 16 Go de mémoire vive RAM, et la carte graphique la plus puissante de Nvidia, la GTX 780M dotée de 4 Go de mémoire vive dédiée cadencée à haute fréquence. Le client pourra choisir en alternative une quantité de 32 Go de mémoire système. Afin d'assurer la meilleur expérience utilisateur, Alienware a choisi d'intégrer un SSD de 256 Go afin d'héberger le système d'exploitation Windows 8 et un disque dur classique mécanique de 750 Go pour le stockage de données. Une dalle Full-HD, un châssis robuste et un système d'éclairage adaptatif viennent compléter l'ensemble, qui au final ne s'avère pas si coûteux que cela.

L'Alienware 17 est aussi disponible avec une carte graphique moins puissante, moins de mémoire vive, pas de SSD et un processeur un peu plus faible pour 1498 euros. Notre modèle de test est vendu à environ 2464 euros (sur le site Dell Allemagne), exemplaire qui intègre le nec plus ultra de la plupart des composants.

Tout cet argent vous permettra de vous offrir les composants les plus récents et les plus performants, et même ceux qui ne sont pas à la recherche d'un ordinateur portable de jeu seront surpris par ce que l'Alienware 17 a à offrir. Déballer l'énorme boite risque d'être une expérience particulière pour les nouveaux clients de la marque : l'appareil résolument haut de gamme est très bien emballé et sécurisé dans une épaisse mousse protectrice préformée noire, comme dans les films où le méchant de service sort son gadget censé annihiler le monde. En bref, pas de questions à se poser, la première impression de l'Alienware 17 est vraiment bonne. Il reste à voir comment ce dernier se comporte dans nos tests et voir ce qu'il vaut face à l'Asus G750JH ou encore le MSI GT70.

Châssis

Un véritable monstre, mais avec un châssis très haut de gamme.
Un véritable monstre, mais avec un châssis très haut de gamme.

Posé à côté des autres 17 pouces (qui sont pour la très grande majorité moins puissants), l'Alienware 17 semble être une bête lourde et épaisse. Face à l'Alienware 18, ce modèle d'une plus petite diagonale pèse 4,4 kg, soit une jolie cure d'amaigrissement. Néanmoins, transporter l'Alienware 17 ne se fera pas de bon cœur.

Mis à part ses dimensions et son poids, l'Alienware 17 est un ordinateur portable haut de gamme dont la construction est exemplaire. Le capot est moulé à partir d'aluminium anodisé et prêt à parer les coups. L'intérieur est d'une finition caoutchoutée facile à nettoyer (les traces de doigts et autres saletés partent sans aucune difficulté).

Une bande métallique décorative fait le tour de la base du châssis. Si elle ne se remarque pas tant que cela, les nombreuses bandes lumineuses, elles, ne risquent pas de passer inaperçues.

Alienware ne s'est pas retenu sur ce point : le capot, le périmètre du châssis, le pavé tactile et même le connecteur d'alimentation, tous ces éléments peuvent être illuminés de différentes couleurs. Il est même possible de créer des thèmes, ou de déclencher le système à certains évènements, comme à la réception d'un nouvel e-mail.

Malgré son esthétique un peu extravagante et too much, le châssis en lui-même est de haute qualité, le soin porté sur son assemblage est exemplaire et digne du prix demandé. Les charnières sont fermes et s'acquittent de leur tâche sans sourciller. Le propriétaire de cette machine n'aurait pas à s'en faire au moindre choc. La résistance aux torsions est tout aussi superbe : l'ensemble est assez résistant pour qu'on puisse tenir l'Alienware d'un seul côté sans craindre pour les composants internes.

Le système d'éclairage peut être personnalisé en un très très grand nombre de combinaisons.
Le système d'éclairage peut être personnalisé en un très très grand nombre de combinaisons.
Aucune partie n'a été délaissée par le système lumineux.
Aucune partie n'a été délaissée par le système lumineux.
Certaines bizarreries au niveau des combinaisons de couleurs sont possibles.
Certaines bizarreries au niveau des combinaisons de couleurs sont possibles.

Connectivité

Nous ne serions pas étonnés d'apprendre qu'Alienware emploie des joueurs dans leur département de designing du châssis. Néanmoins si tel était le cas, il semble que la majorité de ces employés sont droitiers.

La plupart de la connectique est placée du côté gauche de l'appareil. On y trouve le port sécurité Kensington et le connecteur d'alimentation vers l'arrière, un port HDMI entrée/sortie et Mini-DisplayPort vers le milieu et 2 ports USB 3.0, 3 ports audio vers l'avant. L'Alienware 17 comprenant une entrée HDMI, il est possible d'utiliser l'ordinateur comme  un écran externe (pour une console de jeu par exemple).

Les ports sur la droite sont parfaitement placés pour un droitier qui utiliserait une souris externe : le port Gigabit LAN et les deux ports USB 3.0 sont tous deux vers l'arrière. Toujours sur la tranche droite, mais vers l'utilisateur, ce dernier trouvera le lecteur Blu-Ray à chargement par fente surmonté d'un lecteur de cartes SD.

L'avant de l'ordinateur abrite les deux haut-parleurs signés par le spécialiste du son Klipsch; il n'y a aucune connectique à l'arrière. Le cadre de l'écran comprend une webcam de 2 MP et d'un microphone stéréo.

Côté gauche : connecteur pour l'alimentation, Kensington, HDMI entrée/sortie, Mini-DisplayPort, USB 3.0, ports audio
Côté gauche : connecteur pour l'alimentation, Kensington, HDMI entrée/sortie, Mini-DisplayPort, USB 3.0, ports audio
Côté droit : lecteur Blu-ray, lecteur de cartes, 2 ports USB 3.0, RJ-45 Gigabit LAN.
Côté droit : lecteur Blu-ray, lecteur de cartes, 2 ports USB 3.0, RJ-45 Gigabit LAN.
De face : haut-parleurs stéréo.
De face : haut-parleurs stéréo.

Communication

Pour communiquer avec son environnement, Alienware utilise un module réseau Ethernet de chez Qualcomm Atheros (Killer e2200) et adaptateur WiFi WLAN provenant du même fabricant. Si le port LAN ne présente aucun problème, présentant même de basses latences grâce à l'optimisation Killer technology, l'adaptateur WiFi WLAN fait même mieux en étant plus performant que la plupart des modules que nous avons testés jusqu'à là.

L'Alienware 17 est livré avec un module compatible avec la norme 802.11ac (2x2), qui permet d'établir un lien d'une vitesse de 867 MB/s dans la mesure où il est appareillé avec un routeur de la même norme. Ce débit est atteint sur la bande de fréquence de 5 GHz. Bien entendu, le module est compatible avec la norme 802.11n limité à 300 MB/s.

Nous n'avons par ailleurs eu aucun problème de compatibilité avec plusieurs routeurs 802.11n (VMW, TP-Link, et Netgear), mais nous n'avions aucun routeur 802.11ac à notre disposition pour confirmer le débit en norme ac. Nos tests de distance (sans autorité scientifique) n'ont montré aucun problème au niveau de la qualité de réception entre notre routeur (à l'étage) et l'ordinateur (au rez-de-chaussée). Le module WiFi supporte aussi le Bluetooth 4.0.

Logiciels et Accessoires

Les logiciels préinstallés poussent encore un peu plus loin la thématique "Alien" : AlienAutopsy récolte les informations système, AlienRespawn est en charge des sauvegardes et des réinstallations, Alienware TactX permet d'assigner des macros à certaines touches du pavé numérique du clavier, et AlienFX permet de personnaliser le système d'illumination adaptatif.

Dell a aussi inclus un lecteur PDF, Adobe Flashplayer, et la suite PowerDVD 9.6 pour la lecture de Blu-Ray et de DVD.

Les accessoires ne sont (plus) pas les points forts d'Alienware : Dell n'inclut que quelques feuillets avec les DVD de réinstallation.

La version OEM de PowerDVD que nous avons testée n'a pas voulu lire de Blu-Ray avant plusieurs mises à jour. Une publicité nous suggérait d'investir dans la version actuelle pour 50 euros, ce que nous avons ignoré bien entendu. En sachant que l'ordinateur à lui seul coûte environ 2500 euros, des logiciels aux fonctionnalités incomplètes devraient pourtant être le cadet des soucis de son propriétaire.

Maintenance

Dell a fait certaines concessions pour contenter tout le monde : après avoir retiré seulement deux vis, presque la totalité du dos de la base devient alors accessible. Le terme de trappe de maintenance est ici un peu trop flatteur.

Le capot arrière retiré, presque tous les composants internes sont facilement accessibles. Les ventilateurs tout comme le processeur et la carte graphique peuvent être retirés dans la mesure où ces composants sont facilement débranchables et démontables. Un emplacement libre permet d'envisager l'installation d'un second disque dur de 2,5 pouces; l'autre emplacement étant déjà occupé. Le lecteur optique Blu-ray peut lui aussi être facilement ôté à l'image des modules de RAM et de communication sans-fil WiFi.

Accéder aux modules de mémoire vive RAM secondaires ou encore au SSD mSATA est une opération un peu plus complexe : ces composants sont situés de l'autre côté de la carte mère, ce qui demande à ce que l'utilisateur retire dans un premier temps le clavier. Ceux pour qui 16 Go de RAM sont insuffisants devraient peut-être songer à commander leur machine avec 32 Go de RAM. De manière similaire, si le portefeuille suit et que 256 Go ne sont pas suffisants pour votre stockage rapide, opter donc pour la version 512 Go.

Garantie

La garantie standard couvre l'ordinateur pendant 12 mois, mais Dell est tenu légalement de garantir sa machine à hauteur de 24 mois (dans toute l'Union Européenne). Pour une somme allant de 180 à 380 euros, la garantie peut être étendue à 24, 36 ou 48 mois. Dell offre aussi une protection contre les dommages accidentels (entre 55 et 175 euros en fonction de la durée).

Périphériques d'entrée

Clavier

Des défaites répétées dans vos jeux en ligne ne devront pas être imputées au clavier, dont la qualité globale est tout bonnement excellente. Nous n'avons remarqué aucune flexion, la tape tout comme le jeu sont un réel plaisir.  Le ghosting (le fait de poser ses doigts sur certaines touches en prévision d'une action) n'est pas un problème; les erreurs de tape dues à une glissade des doigts dans des situations de stress sont rares du fait de la forme concave des touches et de la texture du dessus.

La réponse des touches est bonne : merci les dimensions satisfaisantes. La partie en haut du pavé numérique regroupe quatre touches macro qui peuvent se voir assigner certaines fonctions. Les touches Fn dotent les touches Fonctions F de fonctionnalités supplémentaires, comme l'ajustement de la luminosité de la dalle, celui du volume ou encore la possibilité d'allumer ou d'éteindre le module WiFi WLAN, de basculer d'une carte graphique à l'autre en mode batterie.

L'Alienware 17 intègre un très bon rétroéclairage de son clavier. Le logiciel fourni permet à l'utilisateur de personnaliser quatre zones différentes de manière autonome. Certaines combinaisons très tape à l'œil (ou très extravagantes) sont possibles...

Pavé tactile

Le pavé tactile est très large et légèrement renfoncé. Sa finition permet une glisse facile, précise et fiable. Le contrôle précis du curseur est sans conteste un problème que l'utilisateur de l'Alienware 17 ne connaitra pas : l'aide d'une souris externe devient totalement inutile.

A l'image d'autres parties de l'ordinateur, le pavé tactile est lui aussi illuminé. Malheureusement, l'utilisateur ne pourra ajuster que la couleur et non l'intensité de la luminosité. En pleine nuit, le pavé tactile est très très visible, même s'il s'éteint rapidement au bout d'un certain temps.

Mises à part les fonctionnalités classiques d'une souris standard, le pavé tactile reconnait les gestes multi-touch qui sont désactivés par défaut. Nous vous conseillons de passer un peu de temps pour activer et personnaliser ceux qui vous seront utile dès la livraison de l'appareil.

Ne suivant pas la tendance actuelle, le pavé tactile de l'Alienware 17 conserve des boutons clics distincts pour son dispositif de pointage. Ces derniers ne souffrent d'aucune critique et la qualité du clic rappelle même la qualité de l'excellent clavier.

Le clavier de très haute qualité peut être illuminé en 4 zones distinctes.
Le clavier de très haute qualité peut être illuminé en 4 zones distinctes.
Le pavé tactile est compatible avec les gestes multi-touch.
Le pavé tactile est compatible avec les gestes multi-touch.

Écran

Pas d'écran Super-PLS ici, si Dell en a équipé pour son Alienware 18, l'Alienware 17 devra se contenter de la plus classique dalle TN. Le 17 pouces ne semble pas souffrir du syndrome de brûlure centrale constaté sur le modèle de 18 pouces, mais les angles de vision ne sont pas vraiment comparables en contrepartie.

Nous apprécions la finition matte de l'écran d'une résolution de 1920x1080 pixels. Puisqu'il n'est brillant comme c'est le cas sur l'Alienware 18, la luminosité de 269 cd/m² est moins un problème dans des milieux plutôt éclairés.

Notre modèle de test ne fait pas aussi bien que son grand frère pour ce qui est de la fidélité des couleurs : un léger voile bleuté sur l'image est responsable de ce petit défaut.

253
cd/m²
251
cd/m²
264
cd/m²
259
cd/m²
269
cd/m²
266
cd/m²
269
cd/m²
279
cd/m²
269
cd/m²
Homogénéité de la luminosité
LG Philips LP173WF1
X-Rite i1Pro 2
Maximum: 279 cd/m² Moyenne: 264.3 cd/m²
Homogénéité de la luminosité: 90 %
Valeur mesurée au centre, sur batterie: 269 cd/m²
Contraste: 611:1 (Valeurs des noirs: 0.44 cd/m²)
ΔE Color 10.92 | 0.59-29.43 Ø5.6
ΔE Greyscale 12.48 | 0.64-98 Ø5.8
67% AdobeRGB 1998 (Argyll 1.6.3 3D)
68.46% AdobeRGB 1998 (Argyll 2.2.0 3D)
93.53% sRGB (Argyll 2.2.0 3D)
70.39% Display P3 (Argyll 2.2.0 3D)
Gamma: 2.35

Si la fidélité des couleurs est des plus honorables, l'ordinateur n'est pas vraiment destiné aux professionnels de l'image. Si l'écran couvre à 97% le spectre de couleur sRGB, les angles de visions ne sont pas très stables ce qui résulte en des couleurs corrompues si l'utilisateur venait à s'éloigner d'un axe parfaitement perpendiculaire à l'écran.

La valeur des noirs est de 0.44 cd/m², soit une très bonne caractéristique, mais entachée par quelques fuites de luminosités dans les coins de l'écran.

Alienware 17 vs. AdobeRGB
Alienware 17 vs. AdobeRGB
Alienware 17 vs. sRGB
Alienware 17 vs. sRGB
CalMAN Niveaux des gris
CalMAN Niveaux des gris
CalMAN Color Management
CalMAN Color Management
CalMAN Saturation
CalMAN Saturation
CalMAN Fidélité des couleurs
CalMAN Fidélité des couleurs
Le contenu affiché à l'écran est parfaitement lisible tant que l'ordinateur n'est pas placé directement face au soleil.
Le contenu affiché à l'écran est parfaitement lisible tant que l'ordinateur n'est pas placé directement face au soleil.

L'écran est de finition matte, la luminosité est plutôt satisfaisante. Il est plus particulièrement possible de regarder sans gêne du contenu sombre. Mais un soleil de dos ne vous laissera aucune chance de déchiffrer ce qui sera affiché. Il vous faudra orienter l'écran de manière à ne pas avoir le soleil dans le dos, ou alors chercher un peu d'ombre pour lire l'écran sans difficulté.

L'écran de l'ordinateur affiche une luminosité maximale 264 cd/m² sur batterie, parfait en déplacement (quand une lumière artificielle est derrière l'écran). Nous avons apprécié le choix d'Alienware de retenir un écran matte, plus particulièrement pour la fidélité des couleurs. De toutes manières, les joueurs ne sont pas connus pour se remaquiller devant leur ordinateur : un écran brillant aurait été bien inutile...

Dans une décision de dernière minute, Dell a opté pour une dalle PLS pour son Alienware 18, alors que son petit frère de 17 pouces doit se contenter d'une dalle classique TN. Les angles de vision sont par conséquent limités : s'éloigner horizontalement comme verticalement du centre est vivement proscrit. Les couleurs vont jusqu'à s'inverser complètement.

Angle de visions de l'Alienware 17.
Angle de visions de l'Alienware 17.

Performances

S'il y a un domaine dans lequel un ordinateur portable de jeu doit convaincre l'utilisateur de base, c'est bien celui des performances. Dans le meilleur des cas, le système est capable de remplacer une tour. Mais tous les ordinateurs coûteux n'appartiennent pas à cette famille. L'Alienware 17 peut se targuer d'en être membre, et ce de manière remarquable.

Le véloce SSD de taille confortable permet à Windows 8 de s'acquitter sans le moindre ralentissement des tâches quotidiennes. Le processeur quad-core a plus qu'assez de puissance de calcul brute et n'est pas moins performant qu'un compère destiné au marché des ordinateurs de bureau (plus énergivore, plus difficile à refroidir). Le Turbo Boost est ce qui explique le faible écart de performances entre les processeurs i7 de bureau et les processeurs i7 mobiles actuels, malgré la faible fréquence nominale de ces derniers. L'Alienware 17 arrive sans peine à maintenir son processeur au-dessus des 3GHz en jeu.

16 Go de mémoire vive RAM devrait être plus que suffisant, surtout qu'il n'y a aucun jeu sur le marché qui puisse en tirer un réel avantage. La Nvidia GeForce GTX780M est elle, équipée de 4 Go de mémoire vive GDDR5 dédiée.

Dans son ensemble, l'Alienware 17 ne se comporte pas si différemment d'un ordinateur de bureau. Bien entendu, les bancs de test synthétiques révèlent un léger désavantage et certains jeux arriveront peut-être à pousser à bout les composants mobiles, mais l'Alienware 17 reste et demeure une option totalement viable pour remplacer une tour si l'utilisateur cherche à faire autre chose que du jeu sur cette machine.

Info système CPU-Z CPU
Info système CPU-Z Cache
Info système CPU-Z Carte Mère
Info système CPU-Z Mémoire
Info système CPU-Z SPD
Info système GPU-Z
Info système CrystalDiskMark
Info système HDTune (HDD)
Info système HDTune (SSD)
Info système HWInfo
Informations système de l'Alienware 17

Processeur

Contrairement à l'Alienware 18, notre modèle de test de l'Alienware 17 ne comprenait pas l'extrêmement coûteux Core i7-4930MX, mais le légèrement moins véloce Core i7-4800MQ.

Le processeur est fabriqué dans la tradition de la génération Haswell avec une finesse de gravure de 22 nm. Les quatre noyaux physiques profitent de l'Hyperthreading pour simuler huit noyaux logiques. Cette technologie propre à Intel permet de profiter au mieux de la moindre once de performance en optimisant l'utilisation des noyaux.

Le i7-4800MQ a une fréquence de base de 2,7 GHz, ce qui ne semble pas très impressionnant aux premiers abords. Mais le Turbo Boost permet de l'amener à 3,7 GHz si besoin est, bien que plus le nombre de noyaux utilisé augmente, moindre sera la fréquence maximale. La technologie permet aux processeurs mobiles de ne pas être à la traine face aux processeurs de bureau d'un TDP de 77 Watts. Le i7-4800MQ et sa carte graphique intégrée HD 4600 GPU ne consomment que 47 Watts.

Les processeurs Haswell ont une double personnalité : au repos, ces puces impressionnent par leur très faibles consommations. A pleine charge, nombreux sont les systèmes de refroidissements poussés au bout de leurs limites. Alienware a dû avoir du travail sur la planche pour permettre au i7 de pouvoir s'exprimer pleinement. Spolier : et il a réussi dans la plupart des scénarios à ne pas brider le i7.

Néanmoins, le processeur n'a pas réussi à maintenir sa fréquence maximale en test de torture (FurMark et Prime95), scénario en rien représentatif d'un usage normal. Même après plusieurs heures de test, nous n'avons vu aucun phénomène de réduction volontaire des performances, le processeur étant toujours au-dessus de ses 2.7 GHz initiaux. Notre scénario catastrophe a vu une brève chute de fréquence (de 2,9 GHz à 2,7 GHz).

Les jeux ne feront pas autant souffrir le système de refroidissement que notre test de torture. Même le très gourmand Metro: Last Light n'a pas réussi à pousser l'ordinateur dans ses retranchements : 2.9 GHz pour le processeur. Durant nos tests monothreadés, le Turbo Boost maintenait une fréquence entre 3,5 et 3,7 GHz.

Le 4800MQ a clairement montré ses muscles sous Cinebench : l'Alienware 17 se plaçant dans la partie haute de notre classement, même s'il n'a pas pu dépasser certains processeurs dont les fréquences nominales sont supérieures. En utilisation quotidienne, la différence devrait être minime au ressenti.

Cinebench R11.5
CPU Single 64Bit (Classer selon les valeurs)
Alienware 17 (Haswell)
1.62 Points ∼52%
MSI GT70H-80M4811B
1.48 Points ∼47% -9%
Asus G750JH-T4080H
1.5 Points ∼48% -7%
CPU Multi 64Bit (Classer selon les valeurs)
Alienware 17 (Haswell)
6.94 Points ∼14%
MSI GT70H-80M4811B
6.86 Points ∼14% -1%
Alienware M17x R4
6.27 Points ∼13% -10%
Asus G750JH-T4080H
6.96 Points ∼14% 0%

Légende

 
Alienware 17 (Haswell) Intel Core i7-4800MQ, NVIDIA GeForce GTX 780M, Liteonit LMT-256M6M
 
MSI GT70H-80M4811B Intel Core i7-4700MQ, NVIDIA GeForce GTX 780M, SanDisk X100 128GB SD5SF2128G1014E
 
Alienware M17x R4 Intel Core i7-3610QM, AMD Radeon HD 7970M, Samsung SSD PM830 64 GByte mSATA
 
Asus G750JH-T4080H Intel Core i7-4700HQ, NVIDIA GeForce GTX 780M, Liteonit LMT-256M6S
Cinebench R10 Rendering Single CPUs 64Bit
7052 Points
Cinebench R10 Shading 64Bit
6846 Points
Cinebench R10 Rendering Multiple CPUs 64Bit
25111 Points
Cinebench R10 Rendering Single 32Bit
5299
Cinebench R10 Rendering Multiple CPUs 32Bit
19434
Cinebench R10 Shading 32Bit
6768
Cinebench R11.5 CPU Single 64Bit
1.62 Points
Cinebench R11.5 OpenGL 64Bit
60.17 fps
Cinebench R11.5 CPU Multi 64Bit
6.94 Points
Cinebench R15 OpenGL 64Bit
90.54 fps
Cinebench R15 Ref. Match 64Bit
99.6 %
Cinebench R15 CPU Multi 64Bit
629 Points
Cinebench R15 CPU Single 64Bit
139 Points
Aide

Performances globales

Durant les nombreux tests sous PCMark, nous n'avons observé aucune anormalités: les performances sont constamment hautes et comparables à celles du meilleur ordinateur portable que nous avons eu à tester.

On vous demandera de débourser encore un peu plus d'argent pour obtenir le Core i7-4930MX, deux fois plus coûteux que le i7-4900MQ : notre avis sur la question est que l'investissement ne vaut pas la somme demandée, si la différence est remarquable sur le papier dans les tests synthétiques, il en est tout autrement en situation réelle. Dans notre modèle, le choix de Dell d'avoir opté pour un Core i7-4800MQ est selon nous très judicieux, même si un processeur un peu plus coûteux aurait rajouté encore un peu plus de prestige et de luxe dans cette machine hors du commun.

Le SSD fait son travail afin d'assurer une fluidité parfaite du système. Sa capacité de 256 Go est suffisante pour le système d'exploitation et les applications fréquemment utilisées. Les tests PCMark mettent particulièrement à l'honneur les SSDs avec des scores conséquents. Les 16 Go de RAM impactent moins les performances, mais restent un bon investissement pour le futur : les acheteurs d'ordinateurs Alienware sont souvent ceux qui veulent en avoir un peu plus que le commun des mortels.

7.2
Indice de performance Windows 8 (WEI)
Processeur
Calculs par seconde
8
Mémoire vive
Opérations mémoire par seconde
8
Graphiques
Performances du Bureau pour Windows Aero
7.2
Graphiques de jeu
Performances graphiques pour jeux et applications professionnelles 3D
7.2
Disque dur principal
Taux de transfert des données sur le disque
8.1
PCMark Vantage Result
22565 points
PCMark 7 Score
6110 points
PCMark 8 Home Score Accelerated
3795 points
PCMark 8 Work Score Accelerated
4721 points
Aide

Appareils de stockage

En addition au disque dur conventionnel Western Digital de 2,5 pouces (WD7500BPKT-75PK4T0), notre unité de test intègre un SSD mSATA de 256 Go assurant de très bonnes performances et une très bonne réactivité de l'Alienware 17 en toute situation.

Même le disque dur conventionnel choisi n'est pas si lent que cela, le Western Digital de 750 Go tourne à une vitesse de 7200 tours par minute, lui conférant assez de vélocité pour stocker votre bibliothèque musical, vos films et photos ou encore les jeux. Avec 110 MByte/sec en pointe et 87.4 MByte/sec en moyenne (sous HDTune), les performances sont plus que correctes.

Le SSD est fabriqué par Liteon (LMT-256M6M), doté de 256 Go, la technologie flash le rend bien plus rapide : 350 MByte/sec en moyenne, le SSD peut traiter bien plus d'opérations simultanément. De manière subjective, c'est bien son temps de réponse de 0,1 ms qui lui confère une réactivité sans faille (15-20 ms pour un disque dur conventionnel).

Liteonit LMT-256M6M
Débit de transfert minimal: 136.7 MB/s
Débit de transfert maximal: 383.8 MB/s
Débit de transfert moyen: 349.1 MB/s
Temps d'accès: 0.1 ms
Débit en pointe: 290.1 MB/s
Utilisation du processeur: 1.9 %

Carte graphique

En lieu et place d'une solution double carte graphique, Alienware a opté pour la plus puissante des cartes mobiles du moment pour son 17 pouces. La GTX 780M d'architecture Kepler comprend 1536 unités de texture gravées en 28nm et peut compter sur ses 4 Go de RAM GDDR5 interfacés sur une bande passante d'une largeur de 256 Bit.

En mode 3D, la GTX 780M tourne à 823 MHz, mais peut atteindre les 849 MHz grâce à la fonction GPU Boost. A charge maximale (sous FurMark par exemple), la fréquence tombe à 666 MHz.

Alienware ne semble pas vouloir assigner la batterie de l'Alienware 17 à une consommation de 100 Watts : la carte graphique bride ses performances quand l'ordinateur est loin d'une prise électrique, la GTX 780M ne fonctionnant plus qu'à 405 MHz pour ses unités de calcul et 800 MHz pour sa mémoire (contre 1250 MHz en temps normal). La GTX 780 ne délivre alors plus qu'une fraction de ses performances maximales, et bien qu'il s'agisse d'un monstre, le nombre d'images par seconde chute de moitié.

Un test sous Tomb Raider illustre clairement ce phénomène : connecté à une prise électrique, nous avons enregistré un débit de 68 images par seconde en Ultra contre 28 images par seconde sur batterie. Sous Metro: Last Light, ce sont 17 images par seconde qui rendent le jeu plus ou moins jouable avec les détails au maximum et la résolution native de l'écran. Branché, l'ordinateur délivre alors 39 jolies images par seconde...

3DMark
Fire Strike Extreme Graphics (Classer selon les valeurs)
Alienware 17 (Haswell)
2496 Points ∼9%
Asus G750JH-T4080H
2398 Points ∼9% -4%
1280x720 Cloud Gate Standard Graphics (Classer selon les valeurs)
Alienware 17 (Haswell)
35684 Points ∼18%
Asus G750JH-T4080H
35062 Points ∼17% -2%
3DMark 11 - 1280x720 Performance GPU (Classer selon les valeurs)
Alienware 17 (Haswell)
7449 Points ∼13%
Asus G750JH-T4080H
7279 Points ∼12% -2%
Alienware M17x R4
5514 Points ∼9% -26%
3DMark Vantage - 1280x1024 P GPU no PhysX (Classer selon les valeurs)
Alienware 17 (Haswell)
27075 Points ∼25%
Asus G750JH-T4080H
26797 Points ∼25% -1%
Alienware M17x R4
21328 Points ∼20% -21%

Légende

 
Alienware 17 (Haswell) Intel Core i7-4800MQ, NVIDIA GeForce GTX 780M, Liteonit LMT-256M6M
 
Asus G750JH-T4080H Intel Core i7-4700HQ, NVIDIA GeForce GTX 780M, Liteonit LMT-256M6S
 
Alienware M17x R4 Intel Core i7-3610QM, AMD Radeon HD 7970M, Samsung SSD PM830 64 GByte mSATA
3DMark 06 Standard
23397 points
3DMark Vantage P Result
26174 points
3DMark 11 Performance
7320 points
3DMark Ice Storm Standard Score
95300 points
3DMark Cloud Gate Standard Score
18637 points
3DMark Fire Strike Score
5007 points
3DMark Fire Strike Extreme Score
2438 points
Aide

Performances en jeu

Prêt pour Star Citizens.
Prêt pour Star Citizens.

La Nvidia GTX 780M est la solution mobile parfaite pour les ordinateurs portables premium destinés aux joueurs. La consommation de 100 Watts risque de rebuter bien des ordinateurs portables, mais ses performances, les meilleures qui soient dans la bibliothèque DirectX11, font pencher la balance de l'autre côté. Couplée à un processeur Haswell véloce, une quantité généreuse de mémoire vive RAM et un rapide SSD, cet ordinateur portable est sans aucune hésitation une machine haut de gamme apte à concourir sans aucune honte avec beaucoup d'ordinateurs fixes.

Quelques exceptions exclues (en un nombre qui se compte sur les doigts d'une main), l'Alienware 17 ne plie sous aucun jeu moderne, affichant presque toujours une image fluide, un débit supérieur à 60 images par secondes. Metro: Last Night lui ne permet de jouer qu'à 39 ips, et le futur Watchdogs risque lui de mettre à genoux la carte.

En plus de notre séance habituelle de tests jeu vidéo, nous avons utilisé  le futur jeu de Chris Robert "Star Citizen" sans aucun problème. L'Alienware 17 a aussi réussi à faire tourner Battlefield 4 en version Beta à plus de 40 ips (31 ips dans des situations de combat).

Limité à 60 Hz, l'écran qui a été livré avec l'ordinateur n'est pas apte à afficher une image 3D stéréoscopiques (jeux vidéo par exemple). Alienware offre en option un écran 120 Hz. Connaissant la consommation peu frugale des pilotes Nvidia pour activer cette technologie, les performances risquent d'être problématique. Sur batterie, il faudra sûrement se contenter d'une qualité des détails basse. Mais d'un autre côté, qui jouerait en déplacement avec des lunettes 3D sur la terrasse d'un bar ?

Afin d'économiser un peu d'énergie, l'utilisateur pourra activer la HD 4600 via une touche Fn. Si l'autonomie double, les performances sont plus que coupées par deux, même si certains jeux peu gourmands à l'image de Dishonored restent parfaitement jouables.

Bas Moyen Élevé Ultra
Crysis 2 (2011) 64 fps
Dishonored (2012) 125 fps
Call of Duty: Black Ops 2 (2012) 127 fps
Far Cry 3 (2012) 42 fps
Crysis 3 (2013) 43 fps
Tomb Raider (2013) 67.5 fps
BioShock Infinite (2013) 51.68 fps
Metro: Last Light (2013) 38.56 fps
GRID 2 (2013) 67 fps
Company of Heroes 2 (2013) 37.85 19.53 fps

Nuisances

Nuisance sonore

Le système de refroidissement : silencieux à faible charge, monstrueusement bruyant à pleine charge.
Le système de refroidissement : silencieux à faible charge, monstrueusement bruyant à pleine charge.

Un ordinateur portable de jeu aussi silencieux qu'un murmure ? L'Asus G750JH est le modèle le plus silencieux que nous ayons testé. Pour être plus précis dans notre réponse : à l'heure actuelle, aucun ordinateur de jeu ne peut être vraiment silencieux en pleine charge du fait de la dissipation thermique à traiter.

Sous des tâches dites "normales" comme la navigation internet, la bureautique, lire des vidéos ou écouter de la musique, l'Alienware 17 reste plus ou moins inaudible. Par moment, l'ordinateur est totalement silencieux, par d'autre, les ventilateurs soufflent à 34 dB(A), ce qui reste acceptable.

En pleine charge, l'histoire est différente : les deux ventilateurs n'ont pas été pensés pour demeurer silencieux, nous avons enregistré un maximum de 51.8 dB(A), ce qui est dans les faits très bruyant. Alienware n'a pas non plus été en mesure de garder un profil stable pour les ventilateurs : durant notre session de jeu, la nuisance sonore des ventilateurs fluctuait entre 40 et 50 dB(A). De manière subjective, nous trouvons ce comportement plus ennuyant que s'il avait été stable et n'était pas par à-coup. En jeu, nous vous conseillons d'utiliser un casque ou de couvrir le bruit des ventilateurs par un volume plus élevé.

Degré de la nuisance sonore

Au repos
29.6 / 33.1 / 34.2 dB(A)
Lecteur DVD
35 / dB(A)
Fortement sollicité
43.5 / 51.8 dB(A)
  red to green bar
 
 
30 dB
silencieux
40 dB(A)
audible
50 dB(A)
bruyant
 
min: dark, med: mid, max: light   Voltcraft sl-320 (à 15 cm de distance)

Chauffe

Test de torture (FurMark & Prime95).
Test de torture (FurMark & Prime95).

Ceux qui ont dessiné l'Alienware 17 ont réussi à maintenir une homogénéité de la répartition de la chauffe, et bien que la partie entourant les ventilateurs chauffe un peu, le repose-poignets et le clavier restent tièdes.

54,4 degrés Celsius a été le maximum mesuré lors de notre test de torture (sous la machine). Le haut n'atteignait qu'un petit 36,8 degrés Celsius vers la partie processeur/carte graphique. Le clavier tout comme le repose-poignets ont été en pic à 35 degrés Celsius, 28,8 pour le pavé tactile. De manière générale, l'Alienware 17 reste remarquablement insensible à la chauffe pour un ordinateur offrant ce niveau de performances, et aucune des valeurs mesurées ne devrait inquiéter son propriétaire.

A faible charge, la base n'atteint que 33,8 degrés Celsius, étant donné que la température ambiante était de 22 degrés Celsius, le résultat est plutôt correct.

C'est là que la technologie Nvidia Optimus entre en jeu : la puce graphique - la plus puissante mais surtout la plus énergivore - Nvidia GTX 780M est désactivée lorsque aucune tâche 3D lourde n'est active. L'architecture Haswell participe aussi à l'effort : si le processeur peut sacrément chauffer à pleine charge, l'émanation thermique est ridiculement négligeable à faible charge.

 34.5 °C36.8 °C34.2 °C 
 34.3 °C35 °C33.3 °C 
 27.9 °C28.8 °C28.8 °C 
Maximum: 36.8 °C
Moyenne: 32.6 °C
40 °C54.4 °C38 °C
31.3 °C45.6 °C34.1 °C
27.2 °C28.3 °C28.3 °C
Maximum: 54.4 °C
Moyenne: 36.4 °C
Alimentation (valeur maximale)  44.8 °C | Température ambiante de la pièce 22 °C | Voltcraft IR-550
(±) The average temperature for the upper side under maximal load is 32.6 °C / 91 F, compared to the average of 33.5 °C / 92 F for the devices in the class Gaming.
(+) The maximum temperature on the upper side is 36.8 °C / 98 F, compared to the average of 40 °C / 104 F, ranging from 21.6 to 68.8 °C for the class Gaming.
(-) The bottom heats up to a maximum of 54.4 °C / 130 F, compared to the average of 42.8 °C / 109 F
(+) In idle usage, the average temperature for the upper side is 27.5 °C / 82 F, compared to the device average of 33.5 °C / 92 F.
(+) The palmrests and touchpad are cooler than skin temperature with a maximum of 28.8 °C / 83.8 F and are therefore cool to the touch.
(±) The average temperature of the palmrest area of similar devices was 28.9 °C / 84 F (+0.1 °C / 0.2 F).

Haut-parleurs

Bien que l'Alienware 17 ne soit livré qu'avec une paire de haut-parleurs stéréo et sans caisson de basses dédié, les haut-parleurs valent le détour et sont signés Klipsch. L'ordinateur comprend un logiciel d'optimisation du son qui devrait satisfaire tout le monde.

Nous avions vu dans le passé qu'un grand nom n'est pas toujours synonyme de qualité. Alienware n'est pas tombé dans ce piège, et le son produit par les haut-parleurs griffés est très satisfaisant.

Même à un faible volume, nous étions capables de distinguer clairement les nuances. Nous n'avons rencontré aucune distorsion du volume en dessous de 75% du volume maximal, volume maximal qui reste néanmoins insuffisant pour couvrir une grande pièce.

Les haut-parleurs Klipsch manquent de basses profondes, même s'il est toujours possible d'y brancher un casque ou des haut-parleurs externes à la place pour résoudre le problème. Les fréquences moyennes et hautes sont fidèlement représentées,  écouter de la musique ne devrait pas être une expérience douloureuse pour les oreilles, même si sans aucune surprise, aucun ordinateur portable de par sa taille de peut rivaliser avec des enceintes externes.

Même en plein jeu, les conversations VoIP aussi bien que d'autres sons comme les explosions par exemple sont clairement audibles. Le système audio offre une assez grande représentativité dans l'espace pour que la localisation du son demeure facile : un avantage tactique non négligeable dans les jeux de tir à la première personne en ligne comme Battlefield 4.

Nous ne considérons pas l'absence d'un système audio surround comme un défaut. Nous préférons avoir un bon système stéréo à un ensemble 5.1 tout juste moyen. Qui plus est, nous sommes souvent perplexes devant un système surround 5.1 où certains des haut-parleurs sont localisés sous la machine.

Gestion énergétique

Consommation énergétique

Les puissants systèmes de jeu mobiles comme l'Alienware 17 défient les lois de la physique et consomment énormément pour assurer leur niveau de performance. Il n'est pas très étonnant d'apprendre qu'Alienware livre son dernier-né avec un bloc d'alimentation de 240 Watts. L'Alienware 18 doté d'un système double carte graphique lui est livré avec une alimentation de 340 Watts. Les 240 Watts ne sont finalement pas de trop selon nos mesures, l'Alienware 17 consommant plus de 200 Watts en pleine charge.

La différence au repos et à pleine charge est très intéressante. Les designers chez Dell ont réussi à abaisser la consommation à 21.8 Watts (luminosité au minimum, WiFi WLAN désactivé) grâce au processeur d'architecture Haswell économie en énergie et la technologie Nvidia Optimus qui bascule sur la carte graphique intégrée bien plus frugale. Avec le WiFi WLAN et la luminosité maximale, nous n'avons mesuré que 29.1 Watts. En fonction du profil énergétique sélectionné (certains désactivant les fonctionnalités d'économie d'énergie), cette valeur peut alors grimper à 36.2 Watts.

Le tableau est tout autre lorsqu'il s'agit de traiter des données 3D. Avec 3DMark 06, l'Alienware 17 nécessite 120 Watts. Des jeux graphiquement extrêmement gourmands comme Crysis 3 demanderont surement beaucoup plus de Watt, même si aucun n'atteindra les 204.7 Watts que nous avons enregistrés lors de notre test de torture (FurMark and Prime95), test synthétique impossible à reproduire par un jeu.

Durant chacun de nos tests, le système d'illumination était allumé (clavier, pavé tactile, tranches latérales...). Nous pensons affirmer sans nous tromper que leur désactivation économiserait encore quelques Watts.

Consommation énergétique
Éteint/en veilledarklight 0.1 / 0.6 Watts
Au reposdarkmidlight 21.8 / 29.1 / 36.2 Watts
Fortement sollicité midlight 120.3 / 204.7 Watts
 color bar
Légende: min: dark, med: mid, max: light        Voltcraft VC 940
Currently we use the Metrahit Energy, a professional single phase power quality and energy measurement digital multimeter, for our measurements. Find out more about it here. All of our test methods can be found here.

Autonomie

Test Battery Eater Classic.
Test Battery Eater Classic.
Test autonomie sous Metro: Last Light.
Test autonomie sous Metro: Last Light.

La (très capable) batterie a une capacité de 86 Wh. Du fait des nombreuses options d'économie d'énergie, l'ordinateur portable tient environ quatre heures loin de la prise électrique au repos/à faible charge. Le résultat est plutôt convaincant pour une machine qui n'est pas censée rivaliser avec l'autonomie des compagnons de route que sont les Ultrabook.

Avec la luminosité au maximum et le module WiFi actif, l'ordinateur s'est arrêté au bout de 2 heures et 36 minutes dans note test WiFi WLAN. Pour ce test, un script simule une navigation internet en rechargeant une page toutes les 40 secondes. Encore une fois, pour le monstre qu'est l'Alienware 17, ce résultat est très satisfaisant.

C'est à pleine charge que l'appareil lutte pour maintenir une autonomie : que ce soit dans notre test Battery Eater Classic Test ou en jeu sous Metro: Last Light, le système ne tient qu'une heure. Il ne faut pas oublier que les performances de la carte graphique sont sévèrement bridées sur batterie.

Considérant ces résultats, il parait assez rationnel de vouloir abaisser la fréquence de la carte graphique en situation de pleine charge  : quel intérêt à avoir une machine qui délivrerait la même puissance que sur secteur, mais seulement pour quelques minutes ?

Du fait de la décision de la part de Dell de visser la batterie sur le châssis, son retrait loin d'être pratique demande énormément de temps.

Autonomie
Au repos (module WiFi éteint, luminosité au minimum)
4h 15min
En navigation internet via le module WiFi WLAN
2h 36min
En lecture DVD
2h 45min
Fortement sollicité (luminosité au maximum)
0h 57min

Verdict

L'Alienware 17 est impressionnant dans le noir.
L'Alienware 17 est impressionnant dans le noir.

Les systèmes de jeu mobiles polarisent les opinions. Certains n'y voient que des gadgets irrationnels au prix surévalué et à la mobilité en somme toute réduite. Mais d'autres loueront son encombrement relativement réduit par rapport à une machine fixe : pour faire une LAN, quid de la mobilité d'une tour ? La vérité comme bien souvent se cache entre les deux avis.

Il est certain que personne ne se méprendra sur l'Alienware 17 : non ceci n'est pas un Ultrabook. Les voyageurs réguliers devraient sérieusement considérer des options plus légères et plus petites. Si l'espace vous manque à la maison, l'avantage de ce type de machine est clairement visible : après une session de jeu, il n'y aura plus qu'à le ranger dans un placard. Au final, nous en avons pour notre argent avec l'Alienware 17 : très bien équipé et d'une finition exemplaire, l'appareil est parfaitement apte à se substituer à une machine fixe.  

L'Alienware 17 est plus transportable que portable avec son énorme poids de 4.4 kg (sans son bloc d'alimentation). Sa haute consommation énergétique est une autre limite à sa mobilité hors de la maison, mais en tant que replaçant d'une machine fixe, l'appareil s'acquitte honorablement de ce rôle.

Le design est plutôt bien pensé comme le montre le placement et la maintenance facile. Tous les composants sont faciles d'accès, ce qui devrait rendre les mises à niveau tout aussi faciles, dans le cas où les composants seraient obsolètes. Les effets lumineux sont une affaire de goût, mais cela devrait faire son effet auprès du public visé.

Là où il y a de la lumière, il y a des zones d'ombres. Dans le cas de l'Alienware 17, les points sombres ne sont pas causés par les LED mais plutôt par la qualité moyenne de l'écran (angles de vision), et le bridage des performances de la carte graphique à pleine charge.

Tout bien considéré, l'Alienware 17 est ordinateur portable de jeu des plus véloces et par-dessus très bien fini. Presque plus ou moins tous les jeux actuels tournent à plus de 40 images par seconde avec le niveau de détails sur haut et la résolution native de l'écran (Full HD). Ceux qui vont investir dans cette machine ne seront pas déçus.

Face à son prédécesseur l'Alienware M17x R4, le gain de performance est appréciable. L'Alienware 17 surpasse aussi le MSI GT70 en de nombreux domaines. Mais le concurrent qu'il faudrait craindre reste et demeure l'Asus G750JH.

 

 

Bernhard Pechlaner
Editor of the original article: Bernhard Pechlaner - Senior Tech Writer - 274 articles published on Notebookcheck since 2012
Please share our article, every link counts!
Sous les feux des projecteurs aujourd'hui : l'Alienware 17, dont le modèle de test nous a étés gracieusement fourni par Dell Allemagne.
Sous les feux des projecteurs aujourd'hui : l'Alienware 17, dont le modèle de test nous a étés gracieusement fourni par Dell Allemagne.

Spécifications de l'ordinateur portable

Alienware 17 (Haswell) (17 Gamme)
Processeur
Intel Core i7-4800MQ 4 x 2.7 - 3.7 GHz, Haswell
Carte graphique
NVIDIA GeForce GTX 780M - 4096 Mo, Processeur: 823 MHz, Mémoire: 1250 MHz, GDDR5, Forceware 326.45, Optimus
Mémoire
16384 Mo 
, 4x 4096 Mo SO-DIMM DDR3-RAM PC3-12800 (1600 MHz), 4 emplacements
Écran
17.30 pouces 16:9, 1920 x 1080 pixel, LG Philips LP173WF1, TN LED, brillant: non
Carte mère
Intel HM87 (Lynx Point)
Disque dur
Liteonit LMT-256M6M, 256 Go 
, mSATA-SSD + Western Digital Scorpio Black WD7500BPKT-75PK4T0 7200 Tours par minute, 750 Go
Carte son
Realtek ALC668 @ Intel Lynx Point PCH - High Definition Audio Controller
Connexions
4 USB 3.0 / 3.1 Gen1, 1 HDMI, 1 DisplayPort, 1 Encoche de Sécurité Kensington, Connectique audio: 1 port audio 3.5mm entrée, 1 port audio 3.5mm sortie, 1 port combo audio 3.5mm, Lecteur de cartes mémoires: 9 en 1, Capteurs: Disque dur avec détecteur de chute
Réseau
Qualcomm Killer e2200 PCI-E Gigabit Ethernet Controller (10/100/1000/2500/5000MBit/s), Broadcom 802.11ac (a/b/g/n = Wi-Fi 4/ac = Wi-Fi 5), Bluetooth 4.0
Lecteur optique
HL-DT-ST DVDRWBD CA40N
Taille
Hauteur x Largeur x Profondeur (en mm): 48 x 414 x 299
Batterie
86 Wh Lithium-Ion, 8 cellules
Système d'exploitation
Microsoft Windows 8 64 Bit
Appareil photo
Webcam: 2 MP (Full-HD) mit zwei digitalen Mikrofonen
Fonctionnalités additionnelles
Haut-parleurs: Stéréo, Clavier: Chiclet, Rétroéclairage du clavier: oui, Bloc d'alimentation de 240 watts, Guide de démarrage rapide, consignes de sécurité, DVD de ressources, DVD des applications pré-installées, Alienware Command Center, AlienFX, AlienTouch, AlienFusion, AlienAdrenaline, Alienware TactX, PowerDVD 10, 12-48 Mois Garantie
Poids
4.244 kg, Alimentation: 814 g
Prix
2464 euros

 

Pas vraiment votre compagnon au quotidien...
Pas vraiment votre compagnon au quotidien...
... mais tout de même utilisable à l'extérieur.
... mais tout de même utilisable à l'extérieur.
Plutôt utile : un port HDMI qui gère les sorties mais aussi les entrées, et un port DisplayPort.
Plutôt utile : un port HDMI qui gère les sorties mais aussi les entrées, et un port DisplayPort.
L'angle d'ouverture maximal.
L'angle d'ouverture maximal.
Massif et épais, mais extrêmement puissant.
Massif et épais, mais extrêmement puissant.
Notre modèle de test utilise un bloc d'alimentation de 240 Watts.
Notre modèle de test utilise un bloc d'alimentation de 240 Watts.
La variété de ports retenus n'a rien à désirer par rapport à la concurrence.
La variété de ports retenus n'a rien à désirer par rapport à la concurrence.
Blindé est le package de protection dans lequel est livré l'Alienware 17.
Blindé est le package de protection dans lequel est livré l'Alienware 17.
La batterie ne peut être retiré sans avoir démonter l'ordinateur.
La batterie ne peut être retiré sans avoir démonter l'ordinateur.
Ce cable doit être déconnecté.
Ce cable doit être déconnecté.
De l'espace libre pour un disque dur ou un SSD additionnel.
De l'espace libre pour un disque dur ou un SSD additionnel.
Il y a même les vis nécessaires pour le disque dur additionnel.
Il y a même les vis nécessaires pour le disque dur additionnel.
La carte graphique et le processeur : la partie environnante monte assez haut en température.
La carte graphique et le processeur : la partie environnante monte assez haut en température.
Les ventilateurs dissipent assez bien la chauffe.
Les ventilateurs dissipent assez bien la chauffe.
L'arrière acceuille deux larges extractions d'air.
L'arrière acceuille deux larges extractions d'air.
Le module WiFi WLAN est compatible avec la norme 802.11ac
Le module WiFi WLAN est compatible avec la norme 802.11ac
Deux emplacements RAM peuvent être accédés, deux autres sont disponibles sous le clavier.
Deux emplacements RAM peuvent être accédés, deux autres sont disponibles sous le clavier.
La trappe de maintenance peut être facilement ôtée.
La trappe de maintenance peut être facilement ôtée.
La plupart des composants internes sont facilement accessibles.
La plupart des composants internes sont facilement accessibles.
Dans le domaine de la maintenance, l'Alienware 17 est exemplaire.
Dans le domaine de la maintenance, l'Alienware 17 est exemplaire.
Même le lecteur Blu-Ray est facile d'accès.
Même le lecteur Blu-Ray est facile d'accès.
Le lecteur à chargement par fente est silencieux et fiable.
Le lecteur à chargement par fente est silencieux et fiable.
Les pilotes et les manuels d'instructions... il n'y a que peu d'accessoires dans l'énorme carton.
Les pilotes et les manuels d'instructions... il n'y a que peu d'accessoires dans l'énorme carton.
Le logo Alien...
Le logo Alien...
... est visible même lorsque l'éclairage est désactivé.
... est visible même lorsque l'éclairage est désactivé.
Un peu de publicité ne fait pas de mal.
Un peu de publicité ne fait pas de mal.
Il y a vraiment beaucoup beaucoup de LEDs.
Il y a vraiment beaucoup beaucoup de LEDs.
Le clavier est séparé en quatre zones illuminées.
Le clavier est séparé en quatre zones illuminées.
Les différentes zones peuvent être configurées individuellement.
Les différentes zones peuvent être configurées individuellement.
Le clavier même non rétroéclairé est plutôt prometteur.
Le clavier même non rétroéclairé est plutôt prometteur.
Difficile de rater une touche de nuit.
Difficile de rater une touche de nuit.
Pour ceux qui aiment ça : il vous est possible d'obtenir des combinaisons psychédliques.
Pour ceux qui aiment ça : il vous est possible d'obtenir des combinaisons psychédliques.
Pour nous, ce sera le classique bleu de la marque.
Pour nous, ce sera le classique bleu de la marque.
Le bleu va aussi très bien aux touches macros.
Le bleu va aussi très bien aux touches macros.
De même pour le pavé numérique.
De même pour le pavé numérique.
Le bouton d'allumage s'illumine aussi.
Le bouton d'allumage s'illumine aussi.
Le rétroéclairage du pavé tactile est même un peu trop intense.
Le rétroéclairage du pavé tactile est même un peu trop intense.
Le bloc d'alimentation : 240 Watts, mais très fin pour cette capacité.
Le bloc d'alimentation : 240 Watts, mais très fin pour cette capacité.
L'arrière du bloc d'alimentation...
L'arrière du bloc d'alimentation...
Le cable d'alimentation s'illumine lorsqu'il est branché.
Le cable d'alimentation s'illumine lorsqu'il est branché.
Le bloc d'alimentation est plus grand qu'un boitier Blu-Ray.
Le bloc d'alimentation est plus grand qu'un boitier Blu-Ray.
Webcam HD et microphone dans le cadre de l'écran.
Webcam HD et microphone dans le cadre de l'écran.
Assez lourd pour qu'on puisse s'en servir comme d'une arme.
Assez lourd pour qu'on puisse s'en servir comme d'une arme.
L'écran mat n'a aucun souci de lisibilité à l'extérieur.
L'écran mat n'a aucun souci de lisibilité à l'extérieur.
Malgré ses dimensions, l'Alienware 17 est plutôt élégant.
Malgré ses dimensions, l'Alienware 17 est plutôt élégant.
Pour se protéger des vols : le port sécurité Kensington.
Pour se protéger des vols : le port sécurité Kensington.
L'écran ouvert à l'angle maximal
L'écran ouvert à l'angle maximal
Joueurs sous le soleil. Les coups de soleil ne seront au moins pas à craindre en cet autonme.
Joueurs sous le soleil. Les coups de soleil ne seront au moins pas à craindre en cet autonme.
Les touches fléchées sont légèrement séparées du reste du clavier.
Les touches fléchées sont légèrement séparées du reste du clavier.
Difficile de ne pas remarquer l'ordinateur dans le noir.
Difficile de ne pas remarquer l'ordinateur dans le noir.
Les charnières sont plutôt robustes.
Les charnières sont plutôt robustes.
Du très bon son pour les haut-parleurs Klipsch.
Du très bon son pour les haut-parleurs Klipsch.
Avons-nous déjà mentionné que le pavé tactile s'illuminait ?
Avons-nous déjà mentionné que le pavé tactile s'illuminait ?
Le pont de commandement d'un vaisseau spatial ne doit pas être si différent...
Le pont de commandement d'un vaisseau spatial ne doit pas être si différent...
Les bords peuvent s'illuminer avec un rythme pulsatoire en cas de réception d'email.
Les bords peuvent s'illuminer avec un rythme pulsatoire en cas de réception d'email.
L'écran a un léger voile bleu, particulièrement visible lorsque le fond de l'écran est blanc : ici une comparaison avec un moniteur externe de bureau.
L'écran a un léger voile bleu, particulièrement visible lorsque le fond de l'écran est blanc : ici une comparaison avec un moniteur externe de bureau.

Appareils similaires

Ordinateurs portables avec la même carte graphique

Au banc d'essai: Nvidia GeForce GTX 780M, GTX 770M & GTX 765M
GeForce GTX 780M, Core i7 4700MQ, 15.60", 3.314 kg

Ordinateurs portables avec les mêmes diagonale d'écran et/ou poids

Test de l'Alienware m15 R4 : maintenant lui aussi avec un clavier mécanique
GeForce RTX 3080 Laptop GPU, Comet Lake i9-10980HK, 15.60", 2.35 kg
Test de l'Alienware m15 R4 : puissance élevée, autonomie réduite
GeForce RTX 3070 Laptop GPU, Comet Lake i9-10980HK, 15.60", 2.3 kg
Test de l'Alienware m17 R4 : la puissance et la chauffe
GeForce RTX 3080 Laptop GPU, Comet Lake i9-10980HK, 17.30", 3 kg
Test du Dell Alienware m17 R3 (i9-10980HK, RTX 2080 Super, FHD, 300 Hz) : good-bye, Max-Q
GeForce RTX 2080 Super Mobile, Comet Lake i9-10980HK, 17.30", 2.988 kg
Test du Dell Alienware m17 R2 (i9-9980HK, RTX 2080 Max-Q, FHD) : le Core i9 qui vaut le coup ?
GeForce RTX 2080 Max-Q, Coffee Lake i9-9980HK, 17.30", 2.586 kg

Liens

En bref...

Ce que nous avons aimé

Beaucoup de puissance dans un châssis de grande qualité. C'est ainsi que tous les ordinateurs portables de jeu devraient être !

Ce que nous aurions aimé voir

Un meilleur écran aurait été un plus. Un autre comportement des ventilateurs (une ventilation plus constante et discrète et moins brusque) aurait aussi été le bienvenu.

La bonne surprise

L'Alienware 17 est si coloré qu'une boule de discothèque serait totalement inutile lors de vos soirées

La concurrence

MSI a son GT70, Asus a son G750JH. Comparé à ces modèles, l'Alienware 17 peut revendiquer une esthétique plus réfléchie. Même son prédécesseur l'Alienware M17x R4 est un cran en-dessous sur ce plan.

Note

Alienware 17 (Haswell) - 03/19/2014 v4(old)
Dennis Ziesecke

Châssis
91 / 98 → 93%
Clavier
88%
Dispositif de pointage
89%
Connectivité
82 / 81 → 100%
Poids
47 / 10-66 → 66%
Autonomie
72%
Écran
80%
Performances en jeu
94%
Performances dans les applications
96%
Chauffe
80 / 95 → 84%
Nuisance sonore
70 / 90 → 78%
Audio
80%
Moyenne
81%
87%
Gaming - Moyenne compensée
> Revues et rapports de ordinateurs portatifs et smartphones, ordiphones > Critiques > Archives de nos critiques > Critique complète du PC portable Alienware 17 (Haswell)
Dennis Ziesecke, 2013-10-25 (Update: 2018-05-15)