Notebookcheck

Critique complète du smartphone Samsung Galaxy S8+ (Plus, SM-G955F)

Daniel Schmidt (traduit par JBP), 07/26/2017

Superperformances galactiques. Samsung ne fait aucun compromis pour son modèle phare, le Galaxy S8+, et l’équipe d’un paquet de fonctionnalités haut-de-gamme. L’écran est excellent et inaugure un nouveau ratio, et le design est très réussi. Il n’y a rien à redire concernant la phablette compacte coréenne.
Mise à jour : un nouveau firmware améliorant le Bluetooth et la carte SD a été publié.

La critique originale en anglais est disponible ici.

Le Samsung Galaxy S8+ est le successeur du Galaxy S7 Edge, le meilleur smartphone de l’an dernier. Le nouveau modèle suit les pas de son prédécesseur, et établit un nouveau standard.

Le Galaxy S8+ est le plus grand smartphone de la série des S8, avec une diagonale de 6,2 pouces. Cela semble énorme, spécialement quand on a en tête les 5,5 pouces du Galaxy S7. C'est le résultat du nouveau ratio, avec un smartphone qui devient plus long et offre plus de contenu visible à l’écran, tout en étant toujours facile à tenir en main puisque plus étroit. Le petit Galaxy S8 a un écran de 5,8 pouces, une batterie plus petite (3 000 mAh) et il est moins cher. Mais les différences s’arrêtent là.

Notre modèle de test est équipé du nouveau SoC Samsung Exynos 8895, fabriqué en 10 nm, ainsi que de 4 Go de RAM, et de 64 Go de stockage interne UFS 2.1. Celui-ci peut être étendu de 256 Go avec une carte micro SD. La version S8+ est équipée d’une batterie de 3 500 mAh, et elle est protégée contre l’eau et la poussière, selon la norme IP68. C’est maintenant un port USB de type C qui équipe l’appareil, qui possède un grand nombre de capteurs. Nouveauté sur ce modèle, le scanner d’iris, déjà intégré sur le Galaxy Note 7. Autres nouveautés, mineures celles-là, le LTE Gigabit, le Bluetooth 5.0, et les performances Wifi, censées être bien meilleures qu’auparavant. Pour l’instant Bixby, l’assistant vocal de Samsung, n’est disponible que pour le coréen et l’anglais.

Le smartphone de Samsung est ambitieux, c’est un concurrent de taille pour ses rivaux. Nous le comparons à son concurrent de longue date l’iPhone 7 Plus d’Apple, au Sony Xperia XZ, au HTC U Ultra, à l’Huawei Mate 9, au LG G6, au Lenovo Moto Z, et au Google Pixel XL.

Mise à jour du 12/06/2017 : Samsung a publié une mise à jour de son firmware. Nous en analysons les détails ci-dessous.

Samsung Galaxy S8 Plus (Galaxy Gamme)
Processeur
Samsung Exynos 8895 Octa
Carte graphique
ARM Mali-G71 MP20, Processeur: 850 MHz
Mémoire
4096 Mo 
, LPDDR4
Écran
6.2 pouces 2.06:1, 2960x1440 pixel 531 PPP, écran capacitif tactile, 10 points de contact, Infinity Display, Corning Gorilla Glas 5, Super AMOLED, Ecran mobile Premium HDR, brillant: oui
Disque dur
64 GB UFS 2.1 Flash, 64 Go 
, 52.3 Go libres
Connexions
1 USB 3.0 / 3.1 Gen1, 1 HDMI, 1 DisplayPort, Connectique audio: combo entrée / sortie jack (3,5 mm), Lecteur de cartes mémoires: micro SD jusqu'à 256 Go (SDHC, SDXC), 1 Lecteur d'empreintes digitales, NFC, Brightness Sensor, Capteurs: Accéléromètre, position, moniteur de fréquence cardiaque, rotations, proximité, pression, baromètre, boussole digitale, scanner d'Iris, reconnaissance faciale, BeiDou, Galileo, Ant+, MST, Wifi direct, Miracast, OTG, Notifications LED
Réseau
802.11 a/b/g/n/ac (a/b/g/n/ac), Bluetooth 5.0, GSM/GPRS/Edge (850, 900, 1800 et 1900 MHz), UMTS/HSPA+ (850, 900, 1880, 1900, 2010, 2100 MHz et AWS), LTE Cat. 16 (700, 800, 850, 900, 1500, 1800, 1900, 2100, 2300, 2500 et 2600 MHz, AWS et AWS-3 MHz), LTE, GPS
Taille
Hauteur x Largeur x Profondeur (en mm): 8.1 x 159.5 x 73.4
Batterie
3500 mAh Lithium-Ion
Système d'exploitation
Android 7.0 Nougat
Appareil photo
Appareil photo primaire: 12 MPix (Dual pixel, OIS, f/1,7, 1,4 μm, vidéo UHD)
Appareil photo secondaire: 8 MPix (Autofocus, f/1.7)
Fonctionnalités additionnelles
Haut-parleurs: haut-parleur mono, Clavier: virtuel, Adaptateur secteur, câble USB, écouteurs AKG, deux adaptateurs OTG, outil pour carte SIM, guide de démarrage rapide, informations de sécurité, Samsung Experience UI 8.1, 24 Mois Garantie, USB type C (USB 3.1 Gen. 1), Bixby, DAS à la tête : 0,26 W/kg, DAS corps : 1 W/kg, certifié IP68, fanless
Poids
172 g, Alimentation: 62 g
Prix
899 euros

 

Châssis

Les bords arrondis de l’écran sont maintenant habituels sur les séries S, mais ils ne sont pas aussi raides que sur le Galaxy S7 Edge. Le S8+ semble presque sans bordures par rapport au modèle précédent, parce que l’écran de verre est presque continu avec le bord en aluminium. Les bords en haut et en bas sont également plus fins qu’auparavant, si bien que l’on a l’impression de tenir en main juste un écran. Samsung a vraiment réalisé là une belle pièce, avec un excellent rapport écran / surface disponible.

Le toucher lors de la prise en main fait aussi très bonne impression, et l’appareil semble robuste. L’avant et l’arrière sont entièrement faits de Corning Gorilla Glass 5, sensible aux traces de doigt, mais facile à nettoyer. Très légèrement bombé, l’appareil ne reposera pas à plat si vous le posez sur l’écran. De l’autre côté, cela est empêché par un petit cadre autour du capteur photo, affleurant du châssis. Le cadre en métal rend l’appareil vraiment robuste et, combiné aux éléments en verre, confirme le design haut de gamme du S8+. L’appareil résiste également particulièrement bien aux torsions, et il faut beaucoup forcer pour le faire craquer. Il n’y a pas non plus de problème au niveau des jointures.

L’appareil est une fois de plus certifié IP68 : il est protégé contre l’eau et la poussière. La batterie est intégrée, et ne peut être enlevée par l’utilisateur. L’emplacement pour les cartes est en plastique, et peut intégrer une nano SIM et une carte micro SD. Il n’y a pas de modèle double SIM.

Size Comparison

A ce niveau, il serait plus facile d’énumérer les fonctionnalités que le Samsung Galaxy S8+ ne possède pas. Samsung a de nouveau intégré un émetteur infrarouge pour commander les appareils à la maison. Il n’est pas possible de l’utiliser comme antenne radio FM, mais cela sera certainement corrigé par une mise à jour – comme sur le modèle précédent.

Il est possible d’étendre le stockage grâce à une carte micro SD. Toutes les cartes SDXC sont compatibles, avec un maximum de 2 To – mais le maximum disponible pour l’instant est de 256 Go. Il n’est pas possible d’utiliser la carte micro SD comme stockage interne ou pour installer les applis, à cause des différences de performance entre un stockage interne et externe.

Le connecteur USB est de type C, et supporte les standards USB 3.1 (Gen 1) et l'OTG, si bien qu’il est possible d’y connecter des périphériques ou du stockage. Il est également possible de charger d’autres appareils avec le S8+, et le port prend en charge la vidéo via le DisplayPort 1.2.

L’équipement en capteurs est complet. Il inclut entre autres un scanner d’empreintes digitales et un scanner d’iris, ainsi qu’un capteur de fréquence cardiaque. Le NFC et le Bluetooth 5.0 sont présents. Celui-ci est tout nouveau, et a été largement amélioré en termes de portée, de taux de transfert et de consommation d’énergie. Nous ne pouvons pas vous en dire plus, Samsung ne communiquant pas à ce sujet. Mais il peut par exemple gérer deux haut-parleurs Bluetooth en même temps. Le codec aptX produit un son efficace, mais le nouveau aptX HD n’est pas pris en charge.

Au-dessus : tiroir à cartes, microphone.
Au-dessus : tiroir à cartes, microphone.
Côté gauche : bouton Bisby, volume.
Côté gauche : bouton Bisby, volume.
Côté droit : bouton d'alimentation.
Côté droit : bouton d'alimentation.
Au-dessous : haut-parleur, microphone, USB, jack stéréo.
Au-dessous : haut-parleur, microphone, USB, jack stéréo.

Logiciel

Le Galaxy S8+ est équipé d’Android 7.0 Nougat, avec la surcouche Samsung UI 8.1. C’est une évolution sensible comparé à la précédente Grace UI. Le panneau des applications a été complètement revu : les applis sont maintenant visibles dans une bande verticale au travers de l’écran d’accueil. Les fonctionnalités habituelles, comme la barre Edge ou le launcher de jeux sont également inclus, ainsi que l’App store de Samsung. Les applis Microsoft et Facebook sont également préinstallées, et ne peuvent pas être complètement enlevées, seulement désactivées.

Le patch de sécurité (1er mars 2017) est à jour au moment de nos tests. A voir si Samsung fera des mises à jour régulières.

Mises à jour du Firmware

Nous tiendrons à jour cette partie en fonction des mises à jour du firmware par Samsung.

Mise à jour du 12/06/2017 : Samsung a lancé un nouveau firmware, NRD90M.955FXXU1AQEB, améliorant la stabilité et la fiabilité du Bluetooth et du lecteur de cartes SD. De plus, les patchs de sécurité Google sont à jour, au 01/05/2017.

Communication et GPS

Le Samsung Galaxy S8 est très bien équipé en termes de connectivité. Le Wifi prend en charge les standards IEE 802.11 a/b/g/n/ac en 2,4 et 5 GHz (normal pour un téléphone de cette gamme de prix). Il prend également en charge le VHT80 MU-MIMO, ainsi que la modulation d’amplitude en quadrature 1024 (10 bits au carré), qui améliore les taux de transfert et la stabilité du signal.

Le Galaxy S8+ atteint en effet des taux de transfert très élevés pour un smartphone, avec notre routeur Linksys EA8500. Les valeurs sont très bonnes en réception, mais le Google Pixel XL et l’iPhone 7 sont encore meilleurs. Mais en envoi les résultats sont excellents : le S8+ atteint 656 Mo/s, et prend la tête du classement. L’amortissement est excellent près du routeur, à -43 dBM en 2,4 GHz et -30 dBM en 5 GHz. Il est plus fort quand on s’éloigne du routeur : il est à -71 et -79 dBM (cela dépend de l’orientation du smartphone) à 12 mètres et avec un mur d’intérieur. Il descend même à -86 dBM quand le téléphone est posé à plat sur une surface solide. Les performances sont malgré tout suffisantes pour regarder des vidéos HD.

Cependant notre modèle a parfois eu des problèmes avec le réseau 5 GHz : nous n’avons pas réussi à établir une connexion stable avec un Wifi ac Devolo dLAN 1200+. Le réseau était reconnu et la connexion établie, mais celle-ci sautait immédiatement et un nouveau processus de connexion recommençait. Nous n’avons pas eu de problème avec l’EA8500 : cela ne doit pas être un problème général avec cette fréquence.

Le Samsung Galaxy S8 Plus se connecte à l’internet mobile grâce à un GSM quadri-bande, six bandes 3G, ou via le LTE Gigabit (réception jusqu’à 1 Go/s, envoi jusqu’à 150 Mo/s). Samsung limite malheureusement l’appareil à une région spécifique : il ne prend en charge que 11 bandes LTE. Cela est suffisant pour l’Europe, mais nous aurions apprécié une couverture globale vu le tarif de l’appareil.

Networking
iperf3 Client (receive) TCP 1 m 4M x10
Apple iPhone 7
A10 Fusion GPU, A10 Fusion, 128 GB NVMe (Klaus I211)
532 MBit/s ∼100% +45%
Google Pixel XL 2016
Adreno 530, 821 MSM8996 Pro, 32 GB eMMC Flash
515 MBit/s ∼97% +40%
Samsung Galaxy S8 Plus
Mali-G71 MP20, 8895 Octa, 64 GB UFS 2.1 Flash
368 MBit/s ∼69%
LG G6
Adreno 530, 821 MSM8996 Pro, 32 GB UFS 2.0 Flash
325 MBit/s ∼61% -12%
Samsung Galaxy S7 Edge
Mali-T880 MP12, 8890 Octa, 32 GB UFS 2.0 Flash
281 MBit/s ∼53% -24%
Huawei Mate 9
Mali-G71 MP8, Kirin 960, 64 GB UFS 2.1 Flash
259 MBit/s ∼49% -30%
iperf3 Client (transmit) TCP 1 m 4M x10
Samsung Galaxy S8 Plus
Mali-G71 MP20, 8895 Octa, 64 GB UFS 2.1 Flash
656 MBit/s ∼100%
Apple iPhone 7
A10 Fusion GPU, A10 Fusion, 128 GB NVMe (Klaus I211)
485 MBit/s ∼74% -26%
Google Pixel XL 2016
Adreno 530, 821 MSM8996 Pro, 32 GB eMMC Flash
435 MBit/s ∼66% -34%
Samsung Galaxy S7 Edge
Mali-T880 MP12, 8890 Octa, 32 GB UFS 2.0 Flash
335 MBit/s ∼51% -49%
LG G6
Adreno 530, 821 MSM8996 Pro, 32 GB UFS 2.0 Flash
220 MBit/s ∼34% -66%
Huawei Mate 9
Mali-G71 MP8, Kirin 960, 64 GB UFS 2.1 Flash
165 MBit/s ∼25% -75%
Aperçu des réseaux satellite.
Aperçu des réseaux satellite.
Test GPS à l'extérieur.
Test GPS à l'extérieur.
Test GPS à l'intérieur.
Test GPS à l'intérieur.

Le Galaxy S8+ se localise grâce aux réseaux satellites (GNSS) GPS, Glonass, BeiDou et Galileo. Il est appréciable qu'ils soient tous reconnus, et que la connexion soit rapide, en extérieurs comme en intérieurs. Le positionnement s’est fait immédiatement à 4 mètres de l’immeuble, avant de se stabiliser à 2 mètres, ce qui est excellent.

Nous avons également comparé les performances de l’appareil avec celles du Garmin Edge 500, sur un court déplacement à vélo. La différence entre les deux appareils est de seulement 10 mètres après 12 km. Un excellent résultat pour le Galaxy S8+, confirmé par une analyse détaillée : nous n’avons pu constater que des déviations mineures, et le smartphone est même parfois plus précis que le système de navigation. Nous n’avons pas non plus remarqué de problèmes en voiture.

Samsung Galaxy S8+
Samsung Galaxy S8+
Samsung Galaxy S8+
Samsung Galaxy S8+
Samsung Galaxy S8+
Samsung Galaxy S8+
Garmin Edge 500
Garmin Edge 500
Garmin Edge 500
Garmin Edge 500
Garmin Edge 500
Garmin Edge 500

Fonctions téléphoniques et qualité vocale

L’appli de téléphonie du smartphone Samsung est similaire à celle de Google, avec un design légèrement retouché. Elle ne devrait poser de problèmes à personne.

Nous avons été convaincus par la qualité de la voix. Il n’y a pas de problème lors de l’utilisation à l’oreille, les deux côtés bénéficient d’une voix claire. Le haut-parleur peut être utilisé dans les environnements silencieux : nous avons très bien entendu notre interlocuteur, et réciproquement, même si la voix faisait un peu trop écho. Les écouteurs AKG fournis nous ont aussi laissé une bonne impression. La voix de notre interlocuteur paraît un peu terne, à cause de l’accentuation des basses fréquences, mais c’est la seule critique que nous avons. Le microphone du casque fonctionne bien à l’intérieur, mais il ne filtre pas vraiment les sons du vent à l’extérieur. La suppression du bruit fonctionne également bien, mais les voix fortes peuvent poser problème.

Nous avons également noté que le Galaxy S8+ a tendance à produire de l’électricité statique à proximité d’appareils DECT : le blindage électromagnétique pourrait être meilleur.

Appareils photo

Photo prise avec l'appareil photo avant.
Photo prise avec l'appareil photo avant.

Samsung a amélioré l’appareil photo avant du Galaxy S8+. Il a maintenant un capteur 8 MP avec autofocus, et une ouverture de f/1,7, capturant beaucoup de lumière. Les vidéos sont enregistrées en Full HD (1 920 x 1 080 pixels). Le filtre beauté préchargé offre beaucoup d’options. Outre la couleur de la peau et la forme du visage, la taille des yeux peut être changée. De nombreux autres filtres sont disponibles, à télécharger. Samsung a aussi préinstallé des animations 3D, qui s’adaptent à la photo. Les résultats sont réussis, ils fonctionnent également dans des environnements peu lumineux.

Bixby Vision peut être facilement activé grâce à une petite icône. L’appareil photo est alors censé analyser les objets pour les modifier ou pour collecter des informations dessus via Internet, et les textes, pour les traduire. Mais cela ne fonctionne pas bien. Le téléphone n’a pas été capable de nous donner des recommandations d’achat, et Bixby Vision n’a pas reconnu les informations produit du S8+. Les textes avaient de nombreux trous : les traductions étaient inutilisables. L’idée en elle-même est très bonne, mais Bixby Vision doit être amélioré.

Les spécifications de l’appareil photo principal n’ont pas changé par rapport au modèle précédent. Il s’agit toujours d’un capteur 12,2 MP avec des pixels de 1,40 µm. La focale d’ouverture est aussi à 1,7, et il y a toujours le stabilisateur optique. Samsung est censé avoir amélioré le traitement d’image. Les photos sont superbes, juste comme sur le Galaxy S7 Edge. Elles sont même un peu moins sombres dans les situations de basse luminosité, et les angles un peu plus détaillés. Mais ces différences ne sont visibles qu’en zoomant sur les images.

Il est également possible d’utiliser le mode manuel pour régler la balance des blancs, la sensibilité à la lumière (ISO 50 - 800), l’exposition (1/24 000 - 10s) ou le focus. En mode pro il est toujours possible d’enregistrer en RAW. Même les problèmes sont toujours présents, le mode Live View fonctionne seulement jusqu’à une exposition d’une seconde, avant que la vue et le résultat ne correspondent plus.

Le mode vidéo est également identique au Galaxy S7 : il est possible d’enregistrer en 3 840 x 2160 pixels (Ultra HD à 30 fps, jusqu’à 10 minutes). La qualité est toujours très bonne, mais Samsung a malheureusement raté l’opportunité de l’améliorer. Des fonctionnalités pratiques comme le suivi automatique, l’auto-focus, ou le HDR ne sont toujours pas disponibles en Ultra HD ou à 60 images par secondes. Un coup d’œil aux spécifications de l’Exynos 8895 montrent que l’ISP du SoC en a encore sous le pied, pour l’ultra HD à 120 fps par exemple. Samsung est toujours le n°1, mais il ne parvient pas à augmenter son avantage technologique.

Comparaison des images

Choisir une scène pour naviguer dans la première image. Un clic permet de changer le niveau de zoom, un autre clic permet de revenir à l'image originale dans une nouvelle fenêtre. La première image montre l'original pris par l'appareil testé.

Scene 1Scene 2Scene 3
Cliquer pour charger les images
ColorChecker Passport : la couleur de référence est présente dans la moitié inférieure de chaque zone.
ColorChecker Passport : la couleur de référence est présente dans la moitié inférieure de chaque zone.

Nous avons également testé la caméra du S8+ dans des conditions d’éclairage limité. Les résultats n’ont pas changé. Les images du X-Rite ColorChecker PassPort présentent des couleurs riches, mais toujours plutôt naturelles. La balance des blancs est plutôt chaude. Les verts et les rouges sont plus saturés que les autres couleurs.

Le Galaxy S8+ est bien situé dans le tableau de test. Les images sont très nettes au centre, et peu dégradées dans les angles. Les transitions des couleurs et les motifs sur les surfaces colorées sont également très bien rendus.

Accessoires et garantie

La boîte du Samsung Galaxy S8 Plus (noir) inclut un adaptateur secteur modulaire noir (9,0 V, 1,67 A ; 5,0 V, 2,0 A), un câble USB correspondant (type A vers type C), deux adaptateurs OTG (type C - type A, type C - micro USB), un accessoire SIM, des écouteurs intra-auriculaires AKG avec différents embouts, et plusieurs documents (sécurité, garantie, guide de démarrage rapide).

Samsung propose également de nombreux accessoires pour son modèle phare dans sa boutique en ligne. En plus des classiques étuis à rabat (familiers sur son prédécesseur), des batteries externes et des chargeurs rapides à induction sont disponibles. Il y a maintenant un adaptateur USB type C – HDMI, qui gère l’ultra HD. Un Coffret essentiel en option inclut une batterie additionnelle (compatible recharge rapide), une protection d’écran ainsi qu’un étui transparent. Samsung a également lancé DeX, juste pour les modèles S8, qui permet d’utiliser le smartphone comme un ordinateur. Le principe est similaire à Continuum de Microsoft, mais avec Android au lieu de Windows.

La garantie est de deux ans. Les accessoires ne sont couverts que pour 6 mois, la batterie 12.

Il est possible d’acheter le package Mobile Care de Samsung au moment de l’achat, pour 119 €. Il couvre les dommages comme les écrans cassés, les problèmes dus à l’eau ou les problèmes de batterie, pour 24 mois. Les clients doivent alors régler 10% du prix d’achat. Cela est intéressant, dans la mesure où la garantie minimale ne couvre pas les dommages dus à l’humidité :

« Cette garantie ne couvre pas : (…) exposition à l'humidité, à une chaleur excessive, contacts avec le sable ou avec toute autre substance. »

Cela est quelque peu irritant, le téléphone étant certifié IP68 contre l’eau et la poussière, le client devant en cas de problème compter sur la bonne volonté de Samsung.

Périphériques d’entrée et prise en main

L’écran tactile capacitif du Samsung Galaxy S8 Plus est protégé par du Corning Gorilla Glass 5, et possède de bonnes qualités de glisse. Il n’y a pas de problème avec la précision et le tactile. Samsung utilise son propre clavier, au design simple, et proposant la prédiction de mots ainsi que swipe. Il est possible d’installer d’autres modèles disponibles depuis le Google Play Store.

Les boutons physiques du téléphone sont bien construits et intégrés. Il y a les boutons d’alimentation, du volume, et pour Bixby. Celui-ci ouvre également un aperçu des événements à venir, de la météo, des nouvelles, et bien d’autres informations quand le smartphone est verrouillé.

Le bouton d’accueil du modèle précédent a disparu. Samsung l’a remplacé par un capteur sensible à la pression, au bas de l’écran. Les deux autres boutons sont également intégrés à l’écran. Cela fonctionne très bien en pratique. Le bouton d’accueil étant absent, le scanner d’empreintes a été déplacé au dos de l’appareil, et supporte même le balayage pour lancer le centre de notifications. Samsung a copié les modèles Huawei comme le Mate 9, même si les fonctionnalités ne sont pas aussi avancées. Le scanner d’empreintes est rapide et fiable, mais sa position n’est pas très pratique. Il est facile de le confondre avec la lentille de l’appareil photo, et il peut être difficile à atteindre en fonction de l’orientation du téléphone. Il en va de même pour le moniteur de fréquence cardiaque, utilisable aussi pour déclencher l’appareil photo avant, qui est presque impossible à trouver avec le doigt.

Le Samsung Galaxy S8 Plus inclut d’autres fonctionnalités de sécurité. Le scanner d’iris était déjà présent sur le Note 7. Il est également fiable, mais un peu lent : il faut une seconde pour déverrouiller l’appareil. La reconnaissance faciale est plus rapide, mais moins sécurisé, et Samsung prévient l’utilisateur au moment du démarrage. Nos collègues d’Heise ont réussi à débloquer le S8+ avec une photo : il vaut mieux ne pas utiliser cette fonctionnalité !

Ecran

Disposition des sous-pixels.
Disposition des sous-pixels.

Le Samsung Galaxy S8+ possède un écran Super AMOLED de 6,2 pouces, appelé Infinity par le constructeur. Sa résolution est de 2 960 x 1 440 pixels, et sa densité de 531 PPI : le contenu est net. En plus des bords incurvés sur les côtés, les angles sont également arrondis, si bien qu’en fonction de la façon de mesurer, la diagonale peut également faire 6,1 pouces. L’écran en lui-même est plus grand grâce au nouveau ratio de 2,06:1 (18,5:9), mais la surface est plus petite par rapport au ratio habituel 16:9. Ceci est illustré dans le tableau suivant. L’écran paraît de toutes façons grand, même si l’Huawei Mate 9 semble encore plus grand (5,9 pouces, 16:9).

Smartphone Galaxy S8+ 6.2 inches (16:9) Galaxy S7 Edge LG G6 Huawei Mate 9 iPhone 7 Plus Phab 2 Pro
Panel surface 97.56 cm² 105.97 cm² 83.39 cm² 86.81 cm² 95.96 cm² 83.39 cm² 112.92 cm²

La luminosité maximale du Galaxy S8+ ne peut être atteinte qu’avec le capteur de luminosité actif ; manuellement elle atteint 358 cd/m² au centre, avec un fond blanc. Avec le capteur, qui ajuste rapidement la luminosité, elle monte à 577 cd/m². La mesure plus réaliste APL50, avec une distribution uniforme de contenus clairs et sombres, monte à 800 cd/m². C’est déjà beaucoup, et nos collègues de DisplayMate ont même réussi à mesurer 1 000 cd/m².

La distribution de la lumière est très uniforme, à 93 %, et l’écran peut fournir un noir parfait, grâce à la technologie OLED, si bien que le contraste est théoriquement infini. Un filtre de lumière bleu pour protéger les yeux est disponible, ainsi que l’écran Always-On de son prédécesseur.

L’écran prend en charge les contenus HDR, fournis par des services comme Amazon ou Netflix. Il promet une gamme dynamique plus élevée et des couleurs plus riches.

Notre modèle de test du Galaxy S8+ est paramétré par défaut avec une résolution plus basse de 2 220 x 1 080. Cela économise de l’énergie, mais vous pouvez changer ce paramètre si vous voulez profiter de la meilleure qualité d’image de l’excellent écran.

539
cd/m²
561
cd/m²
571
cd/m²
555
cd/m²
560
cd/m²
569
cd/m²
561
cd/m²
561
cd/m²
577
cd/m²
Homogénéité de la luminosité
X-Rite i1Pro 2
Maximum: 577 cd/m² Moyenne: 561.6 cd/m² Minimum: 1.72 cd/m²
Homogénéité de la luminosité: 93 %
Valeur mesurée au centre, sur batterie: 560 cd/m²
Contraste: ∞:1 (Valeurs des noirs: 0 cd/m²)
ΔE Color 1.7 | - Ø
ΔE Greyscale 1.6 | - Ø
99.87% sRGB (Argyll) 81.57% AdobeRGB 1998 (Argyll)
Gamma: 2.13
Samsung Galaxy S8 Plus
Super AMOLED, 2960x1440, 6.2
Samsung Galaxy S7 Edge
Super AMOLED, 2560x1440, 5.5
Huawei Mate 9
IPS, 1920x1080, 5.9
Apple iPhone 7 Plus
IPS, 1920x1080, 5.5
Google Pixel XL 2016
AMOLED, 2560x1440, 5.5
Lenovo Moto Z
AMOLED, 2560x1440, 5.5
HTC U Ultra
SLCD 5, 2560x1440, 5.7
Screen
-3%
-83%
3%
-68%
-16%
-156%
Brightness
562
552
-2%
680
21%
553
-2%
408
-27%
490
-13%
445
-21%
Brightness Distribution
93
96
3%
93
0%
97
4%
85
-9%
92
-1%
88
-5%
Black Level *
0.42
0.35
0.22
Colorchecker DeltaE2000 *
1.7
1.59
6%
4.3
-153%
1.4
18%
4
-135%
2.1
-24%
5.5
-224%
Greyscale DeltaE2000 *
1.6
2.01
-26%
4.8
-200%
1.3
19%
3.2
-100%
2.6
-63%
7.6
-375%
Gamma
2.13 113%
2.01 119%
2.33 103%
2.21 109%
2.19 110%
2.23 108%
2.2 109%
CCT
6435 101%
6321 103%
7255 90%
6667 97%
7037 92%
6843 95%
7454 87%
Color Space (Percent of AdobeRGB 1998)
81.57
82.12
1%
63.1
-23%
88.14
8%
Color Space (Percent of sRGB)
99.87
99.98
0%
99.83
0%
100
0%
Contrast
1657
1591
2136

* ... Moindre est la valeur, meilleures sont les performances

Les écran OLED ont la particularité d’utiliser la modulation de largeur d’impulsion (MLI) pour contrôler la luminosité. C’est le cas sur le Galaxy S8+. Nous avons noté un scintillement à 60 Hz, avec la luminosité la plus élevée, et la MLI à l’oscilloscope dès que la luminosité passe sous 90 %. A 250 Hz, cette valeur n’est pas trop élevée, et elle ne passe jamais sous 240 Hz. La courbe d’amplitude est assez plate : au final, la MLI n’est pas trop gênante. Les utilisateurs très sensibles devraient cependant avoir des problèmes s’ils utilisent le smartphone sur de longues périodes.

1% de luminosité.
1% de luminosité.
25% de luminosité.
25% de luminosité.
50% de luminosité.
50% de luminosité.
100% de luminosité.
100% de luminosité.

Scintillement / MLI (Modulation de largeur d'impulsion)

Afin d'abaisser la luminosité de l'écran, certains ordinateurs portables font varier très rapidement le rétroéclairage entre éteint et allumé. La fréquence à laquelle le rétroéclairage s'éteint et se rallume est normalement fixée à une valeur qui permet de rendre la variation indétectable à l'œil nu? Si la fréquence est trop basse, certaines personnes peuvent être sujettes à une fatigue oculaire, des maux de tête ou même percevoir les variations.
Scintillement / MLI (Modulation de largeur d'impulsion) décelé 250 Hz

Le rétroéclairage de l'écran scintille à la fréquence de 250 Hz (certainement du fait de l'utilisation d'une MDI - Modulation de largeur d'impulsion) .

La fréquence de rafraîchissement de 250 Hz est relativement faible, les personnes les plus sensibles devraient percevoir un scintillement et être sujettes à une fatigue oculaire accrue (avec le niveau de luminosité indiqué)

En comparaison, 54 % des appareils testés n'emploient pas MDI pour assombrir leur écran. Nous avons relevé une moyenne à 8499 (minimum : 43 - maximum : 142900) Hz dans le cas où une MDI était active.

Les écrans OLED fournissent un excellent contraste, et des couleurs riches. Un mode ajustable permet d’ajuster automatiquement la meilleure balance des couleurs, dans les applis compatibles. Les profils prédéfinis, Simple, Photo, et Cinéma peuvent également être choisis manuellement. Nous avons vérifié la précision des couleurs des différents profils avec le spectrophotomètre, et le logiciel CalMAN : aucun profil ne rencontre de vrai problème. Le DeltaE moyen est toujours au-dessous de 3, ce qui est la limite des déviations visibles à l’œil humain. Seul l’iPhone 7 Plus est plus précis, mais il fournit une gamme de couleur plus réduite.

Les profils diffèrent beaucoup. Simple couvre seulement le sRGB, et il est moins saturé, et paraît donc plutôt naturel. Photo est un bon paramètre pour regarder des photos. Il a une balance des blancs un peu plus élevée, et utilise la gamme AdobeRGB. Cinéma couvre intégralement la gamme P3, et fournit les couleurs les plus précises.

Echelle des gris (profil: simple, gamme colorimétrique visée : sRGB).
Echelle des gris (profil: simple, gamme colorimétrique visée : sRGB).
ColorChecker (profil: simple, gamme colorimétrique visée : sRGB).
ColorChecker (profil: simple, gamme colorimétrique visée : sRGB).
Courbes de saturation (profil: simple, gamme colorimétrique visée : sRGB).
Courbes de saturation (profil: simple, gamme colorimétrique visée : sRGB).
Echelle des gris (profil : Photo, espace colorimétrique visé : AdobeRGB)
Echelle des gris (profil : Photo, espace colorimétrique visé : AdobeRGB)
ColorChecker (profil: Photo, espace colorimétrique visé : AdobeRGB)
ColorChecker (profil: Photo, espace colorimétrique visé : AdobeRGB)
Courbes de saturation (profil: Photo, espace colorimétrique visé : AdobeRGB)
Courbes de saturation (profil: Photo, espace colorimétrique visé : AdobeRGB)
Echelle des gris (profil : Cinéma, espace colorimétrique visé : P3).
Echelle des gris (profil : Cinéma, espace colorimétrique visé : P3).
ColorChecker (profil : Cinéma, espace colorimétrique visé : P3).
ColorChecker (profil : Cinéma, espace colorimétrique visé : P3).
Courbes de saturation (profil : Cinéma, espace colorimétrique visé : P3).
Courbes de saturation (profil : Cinéma, espace colorimétrique visé : P3).
vs. sRGB (99,87%).
vs. sRGB (99,87%).
vs. Adobe RGB (81,57%).
vs. Adobe RGB (81,57%).

Temps de réponse de l'écran

Le temps de réponse d'un écran mesure la rapidité à laquelle l'écran est capable de changer une couleur pour une autre. Un temps de réponse élevé se traduit par une image floutée pour les objets en mouvement. Les joueurs bénéficieront de faibles latences d'affichage en jeu.
       Temps de réponse noir à blanc
3.2 ms ... hausse ↗ et chute ↘ combinées↗ 2 ms hausse
↘ 1.2 ms chute
L'écran montre de très faibles temps de réponse, parfait pour le jeu.
En comparaison, tous les appareils testés affichent entre 0.8 (minimum) et 240 (maximum) ms. » 1 % des appareils testés affichent de meilleures performances.
Cela signifie que les latences relevées sont meilleures que la moyenne (26.6 ms) de tous les appareils testés.
       Temps de réponse gris 50% à gris 80%
5.6 ms ... hausse ↗ et chute ↘ combinées↗ 2.8 ms hausse
↘ 2.8 ms chute
L'écran montre de très faibles temps de réponse, parfait pour le jeu.
En comparaison, tous les appareils testés affichent entre 0.9 (minimum) et 636 (maximum) ms. » 2 % des appareils testés affichent de meilleures performances.
Cela signifie que les latences relevées sont meilleures que la moyenne (42.4 ms) de tous les appareils testés.

En extérieurs, le Galaxy S8+ laisse une très bonne impression. Le contraste et la luminosité très élevés assurent une visibilité excellente, même dans la lumière directe du soleil. Il y a également peu de reflets sur l’écran, ce qui est un véritable avantage à l’extérieur.

Samsung a fortement amélioré la stabilité des angles de vue, par rapport au modèle précédent. La légère teinte de couleur, typique des écran OLED, n’est visible qu’à des anges supérieurs à 100°, et la chute de luminosité est très légère. Les effets fantôme, de rougeoiement ou nuage ne posent aucun problème à l’écran Infinity de l’appareil.

Performance

Samsung utilise sa puce Exynos 9 pour la version européenne du Galaxy S8+ (SM-G955F), alors que la version US (entre autres) est équipée du Snapdragon 835 de Qualcomm. L’Exynos 8895 est l’un des premier SoC gravé en 10 nm. Il est censé être plus puissant et plus efficient que son prédécesseur, le 8890. Samsung parle d’environ 27 % de puissance en plus, et de 40 % de consommation en moins. Le constructeur utilise une fois de plus une architecture big.LITTLE, avec deux clusters de 4 cœurs chacun. Le cluster pour les performances utilise des cœurs M1 customisés de Samsung (2e génération), cadencés jusqu’à 2,3 GHz. Le cluster économe utilise des cœurs ARM Cortex A53, cadencés jusqu’à 1,7 GHz. Samsung utilise le GPU ARM Mali-G71, également présent dans le Mate 9 d’Huawei. La version coréenne n’utilise pas seulement 8 cœurs graphiques, mais 20. Le SoC hautes performances est soutenu par 4 Go de mémoire vive LPDDR4x.

Les résultats des benchmarks du Samsung Galaxy S8+ sont très bons, avec de nouveaux records. Il bat le Mate 9 et l’iPhone 7 Plus, les anciens leaders, de 13 %, dans Geekbench 4 Multi. Le smartphone Apple est toujours en tête quand un seul cœur est sollicité. Le modèle de test est également très bon dans les benchmarks GPU, et bat l’iPhone ainsi que les autres concurrents dans les benchmarks de performance. La haute résolution de l’écran du Galaxy S8+ peut néanmoins affecter ses résultats.

Le Galaxy S8+ fait parfois moins bien que ses concurrents. Il est bon dans AnTuTu, mais le Xperia XZ, le Mate 9 et le Moto Z ont de meilleurs résultats dans PCMark. Mais l’on a toujours une impression de très grande fluidité.

AnTuTu Benchmark v6 - Total Score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
165382 Points ∼73%
Samsung Galaxy S7 Edge
128749 Points ∼56% -22%
Sony Xperia XZ
129317 Points ∼57% -22%
HTC U Ultra
139017 Points ∼61% -16%
LG G6
151751 Points ∼67% -8%
Google Pixel XL 2016
138641 Points ∼61% -16%
Lenovo Moto Z
129197 Points ∼57% -22%
Huawei Mate 9
124087 Points ∼54% -25%
Apple iPhone 7 Plus
165399 Points ∼73% 0%
Geekbench 4.1/4.2
64 Bit Multi-Core Score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
6695 Points ∼27%
LG G6
4369 Points ∼17% -35%
Huawei Mate 9
6445 Points ∼26% -4%
64 Bit Single-Core Score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
2015 Points ∼34%
LG G6
1831 Points ∼31% -9%
Huawei Mate 9
1866 Points ∼31% -7%
Geekbench 4.0
64 Bit Multi-Core Score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
6375 Points ∼23%
Samsung Galaxy S7 Edge
5503 Points ∼20% -14%
Sony Xperia XZ
3701 Points ∼13% -42%
HTC U Ultra
3983 Points ∼14% -38%
Google Pixel XL 2016
4167 Points ∼15% -35%
Lenovo Moto Z
3946 Points ∼14% -38%
Huawei Mate 9
5629 Points ∼20% -12%
Apple iPhone 7 Plus
5630 Points ∼20% -12%
64 Bit Single-Core Score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
1952 Points ∼34%
Samsung Galaxy S7 Edge
1840 Points ∼32% -6%
Sony Xperia XZ
1647 Points ∼29% -16%
HTC U Ultra
1643 Points ∼28% -16%
Google Pixel XL 2016
1513 Points ∼26% -22%
Lenovo Moto Z
1480 Points ∼26% -24%
Huawei Mate 9
1947 Points ∼34% 0%
Apple iPhone 7 Plus
3476 Points ∼60% +78%
Basemark ES 3.1 / Metal - offscreen Overall Score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
1280 Points ∼68%
Samsung Galaxy S7 Edge
733 Points ∼39% -43%
LG G6
647 Points ∼35% -49%
Google Pixel XL 2016
621 Points ∼33% -51%
Lenovo Moto Z
542 Points ∼29% -58%
Huawei Mate 9
699 Points ∼37% -45%
Apple iPhone 7 Plus
1177 Points ∼63% -8%
3DMark
2560x1440 Sling Shot Extreme (ES 3.1) Unlimited Physics (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
2512 Points ∼81%
Samsung Galaxy S7 Edge
1811 Points ∼58% -28%
Sony Xperia XZ
1613 Points ∼52% -36%
HTC U Ultra
1837 Points ∼59% -27%
LG G6
2065 Points ∼67% -18%
Google Pixel XL 2016
2044 Points ∼66% -19%
Lenovo Moto Z
1813 Points ∼58% -28%
Huawei Mate 9
1997 Points ∼64% -21%
2560x1440 Sling Shot Extreme (ES 3.1) Unlimited Graphics (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
3571 Points ∼51%
Samsung Galaxy S7 Edge
2394 Points ∼34% -33%
Sony Xperia XZ
3144 Points ∼45% -12%
HTC U Ultra
2678 Points ∼38% -25%
LG G6
3117 Points ∼45% -13%
Google Pixel XL 2016
2863 Points ∼41% -20%
Lenovo Moto Z
2588 Points ∼37% -28%
Huawei Mate 9
2142 Points ∼31% -40%
2560x1440 Sling Shot Extreme (ES 3.1) Unlimited (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
3265 Points ∼64%
Samsung Galaxy S7 Edge
2234 Points ∼44% -32%
Sony Xperia XZ
2596 Points ∼51% -20%
HTC U Ultra
2431 Points ∼48% -26%
LG G6
2800 Points ∼55% -14%
Google Pixel XL 2016
2629 Points ∼52% -19%
Lenovo Moto Z
2363 Points ∼46% -28%
Huawei Mate 9
2108 Points ∼41% -35%
2560x1440 Sling Shot OpenGL ES 3.0 Unlimited Physics (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
1816 Points ∼58%
Samsung Galaxy S7 Edge
1773 Points ∼57% -2%
Sony Xperia XZ
1516 Points ∼49% -17%
HTC U Ultra
1666 Points ∼54% -8%
LG G6
2058 Points ∼66% +13%
Google Pixel XL 2016
2009 Points ∼65% +11%
Lenovo Moto Z
1860 Points ∼60% +2%
Huawei Mate 9
2104 Points ∼68% +16%
Apple iPhone 7 Plus
1528 Points ∼49% -16%
2560x1440 Sling Shot OpenGL ES 3.0 Unlimited Graphics (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
4137 Points ∼34%
Samsung Galaxy S7 Edge
3071 Points ∼25% -26%
Sony Xperia XZ
4333 Points ∼36% +5%
HTC U Ultra
3795 Points ∼31% -8%
LG G6
5006 Points ∼41% +21%
Google Pixel XL 2016
4406 Points ∼36% +7%
Lenovo Moto Z
3930 Points ∼32% -5%
Huawei Mate 9
2421 Points ∼20% -41%
Apple iPhone 7 Plus
5141 Points ∼42% +24%
2560x1440 Sling Shot OpenGL ES 3.0 Unlimited (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
3222 Points ∼48%
Samsung Galaxy S7 Edge
2641 Points ∼40% -18%
Sony Xperia XZ
3152 Points ∼47% -2%
HTC U Ultra
3001 Points ∼45% -7%
LG G6
3797 Points ∼57% +18%
Google Pixel XL 2016
3483 Points ∼52% +8%
Lenovo Moto Z
3151 Points ∼47% -2%
Huawei Mate 9
2343 Points ∼35% -27%
Apple iPhone 7 Plus
3371 Points ∼51% +5%
GFXBench (DX / GLBenchmark) 2.7
1920x1080 T-Rex HD Offscreen C24Z16 (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
104 fps ∼8%
Samsung Galaxy S7 Edge
81 fps ∼6% -22%
Sony Xperia XZ
88 fps ∼6% -15%
HTC U Ultra
74 fps ∼5% -29%
LG G6
75 fps ∼5% -28%
Google Pixel XL 2016
91 fps ∼7% -12%
Lenovo Moto Z
77 fps ∼6% -26%
Huawei Mate 9
80 fps ∼6% -23%
Apple iPhone 7 Plus
91.96 fps ∼7% -12%
T-Rex HD Onscreen C24Z16 (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
58 fps ∼13%
Samsung Galaxy S7 Edge
51 fps ∼11% -12%
Sony Xperia XZ
88 fps ∼19% +52%
HTC U Ultra
46 fps ∼10% -21%
LG G6
46 fps ∼10% -21%
Google Pixel XL 2016
55 fps ∼12% -5%
Lenovo Moto Z
53 fps ∼12% -9%
Huawei Mate 9
60 fps ∼13% +3%
Apple iPhone 7 Plus
57.71 fps ∼13% 0%
GFXBench 3.0
off screen Manhattan Offscreen OGL (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
50 fps ∼9%
Samsung Galaxy S7 Edge
38 fps ∼7% -24%
Sony Xperia XZ
40 fps ∼7% -20%
HTC U Ultra
26 fps ∼5% -48%
LG G6
38 fps ∼7% -24%
Google Pixel XL 2016
48 fps ∼9% -4%
Lenovo Moto Z
41 fps ∼8% -18%
Huawei Mate 9
34 fps ∼6% -32%
Apple iPhone 7 Plus
58.71 fps ∼11% +17%
on screen Manhattan Onscreen OGL (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
38 fps ∼10%
Samsung Galaxy S7 Edge
27 fps ∼7% -29%
Sony Xperia XZ
39 fps ∼11% +3%
HTC U Ultra
23 fps ∼6% -39%
LG G6
27 fps ∼7% -29%
Google Pixel XL 2016
30 fps ∼8% -21%
Lenovo Moto Z
26 fps ∼7% -32%
Huawei Mate 9
37 fps ∼10% -3%
Apple iPhone 7 Plus
55.17 fps ∼15% +45%
GFXBench 3.1
off screen Manhattan ES 3.1 Offscreen (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
42 fps ∼10%
Samsung Galaxy S7 Edge
28 fps ∼7% -33%
Sony Xperia XZ
31 fps ∼7% -26%
HTC U Ultra
12 fps ∼3% -71%
LG G6
29 fps ∼7% -31%
Google Pixel XL 2016
32 fps ∼8% -24%
Lenovo Moto Z
27 fps ∼6% -36%
Huawei Mate 9
24 fps ∼6% -43%
Apple iPhone 7 Plus
41.3 fps ∼10% -2%
on screen Manhattan ES 3.1 Onscreen (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
23 fps ∼13%
Samsung Galaxy S7 Edge
15 fps ∼9% -35%
Sony Xperia XZ
31 fps ∼18% +35%
HTC U Ultra
12 fps ∼7% -48%
LG G6
16 fps ∼9% -30%
Google Pixel XL 2016
17 fps ∼10% -26%
Lenovo Moto Z
15 fps ∼9% -35%
Huawei Mate 9
28 fps ∼16% +22%
Apple iPhone 7 Plus
41.5 fps ∼24% +80%
GFXBench 4.0
off screen Car Chase Offscreen (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
25 fps ∼7%
Samsung Galaxy S7 Edge
15 fps ∼4% -40%
Sony Xperia XZ
20 fps ∼6% -20%
HTC U Ultra
15 fps ∼4% -40%
LG G6
20 fps ∼6% -20%
Google Pixel XL 2016
19 fps ∼5% -24%
Lenovo Moto Z
16 fps ∼5% -36%
Huawei Mate 9
fps ∼0% -100%
on screen Car Chase Onscreen (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
13 fps ∼0%
Samsung Galaxy S7 Edge
7.9 fps ∼0% -39%
Sony Xperia XZ
19 fps ∼1% +46%
HTC U Ultra
8.4 fps ∼0% -35%
LG G6
11 fps ∼0% -15%
Google Pixel XL 2016
11 fps ∼0% -15%
Lenovo Moto Z
9.8 fps ∼0% -25%
Huawei Mate 9
14 fps ∼0% +8%
PCMark for Android
Work 2.0 performance score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
5195 Points ∼50%
Sony Xperia XZ
5616 Points ∼54% +8%
HTC U Ultra
5217 Points ∼51% 0%
LG G6
5152 Points ∼50% -1%
Huawei Mate 9
6299 Points ∼61% +21%
Work performance score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
5830 Points ∼68%
Samsung Galaxy S7 Edge
4660 Points ∼55% -20%
Sony Xperia XZ
5058 Points ∼59% -13%
HTC U Ultra
5217 Points ∼61% -11%
LG G6
5703 Points ∼67% -2%
Google Pixel XL 2016
4739 Points ∼55% -19%
Lenovo Moto Z
7637 Points ∼89% +31%
Huawei Mate 9
7403 Points ∼87% +27%
BaseMark OS II
Web (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
1163 Points ∼69%
Samsung Galaxy S7 Edge
994 Points ∼59% -15%
Sony Xperia XZ
1066 Points ∼63% -8%
HTC U Ultra
907 Points ∼53% -22%
LG G6
1073 Points ∼63% -8%
Google Pixel XL 2016
977 Points ∼58% -16%
Lenovo Moto Z
959 Points ∼57% -18%
Huawei Mate 9
1076 Points ∼63% -7%
Apple iPhone 7 Plus
1542 Points ∼91% +33%
Graphics (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
6126 Points ∼66%
Samsung Galaxy S7 Edge
2203 Points ∼24% -64%
Sony Xperia XZ
4716 Points ∼51% -23%
HTC U Ultra
4591 Points ∼50% -25%
LG G6
5138 Points ∼56% -16%
Google Pixel XL 2016
5017 Points ∼54% -18%
Lenovo Moto Z
4321 Points ∼47% -29%
Huawei Mate 9
3939 Points ∼43% -36%
Apple iPhone 7 Plus
6875 Points ∼74% +12%
Memory (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
3135 Points ∼71%
Samsung Galaxy S7 Edge
2072 Points ∼47% -34%
Sony Xperia XZ
1434 Points ∼32% -54%
HTC U Ultra
1581 Points ∼36% -50%
LG G6
1930 Points ∼44% -38%
Google Pixel XL 2016
1677 Points ∼38% -47%
Lenovo Moto Z
2190 Points ∼50% -30%
Huawei Mate 9
3850 Points ∼87% +23%
Apple iPhone 7 Plus
1319 Points ∼30% -58%
System (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
5319 Points ∼52%
Samsung Galaxy S7 Edge
4080 Points ∼40% -23%
Sony Xperia XZ
3047 Points ∼30% -43%
HTC U Ultra
2834 Points ∼28% -47%
LG G6
3646 Points ∼35% -31%
Google Pixel XL 2016
3889 Points ∼38% -27%
Lenovo Moto Z
3398 Points ∼33% -36%
Huawei Mate 9
3616 Points ∼35% -32%
Apple iPhone 7 Plus
6582 Points ∼64% +24%
Overall (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
3301 Points ∼87%
Samsung Galaxy S7 Edge
2074 Points ∼55% -37%
Sony Xperia XZ
2165 Points ∼57% -34%
HTC U Ultra
2078 Points ∼55% -37%
LG G6
2496 Points ∼66% -24%
Google Pixel XL 2016
2378 Points ∼63% -28%
Lenovo Moto Z
2356 Points ∼62% -29%
Huawei Mate 9
2772 Points ∼73% -16%
Apple iPhone 7 Plus
3097 Points ∼82% -6%
Lightmark - 1920x1080 1080p (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
25.06 fps ∼65%
Samsung Galaxy S7 Edge
13.31 fps ∼35% -47%
LG G6
24.34 fps ∼63% -3%
Lenovo Moto Z
24.33 fps ∼63% -3%
Huawei Mate 9
19.14 fps ∼50% -24%
PassMark PerformanceTest Mobile V1
3D Graphics Tests (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
2573 Points ∼75%
Samsung Galaxy S7 Edge
2131 Points ∼63% -17%
Google Pixel XL 2016
2189 Points ∼64% -15%
Lenovo Moto Z
2461 Points ∼72% -4%
Huawei Mate 9
1921 Points ∼56% -25%
Apple iPhone 7 Plus
2017 Points ∼59% -22%
2D Graphics Tests (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
7552 Points ∼41%
Samsung Galaxy S7 Edge
6382 Points ∼34% -15%
Google Pixel XL 2016
6042 Points ∼33% -20%
Lenovo Moto Z
4781 Points ∼26% -37%
Huawei Mate 9
10255 Points ∼55% +36%
Apple iPhone 7 Plus
5495 Points ∼30% -27%
Memory Tests (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
9844 Points ∼0%
Samsung Galaxy S7 Edge
6136 Points ∼0% -38%
Google Pixel XL 2016
9673 Points ∼0% -2%
Lenovo Moto Z
8912 Points ∼0% -9%
Huawei Mate 9
14580 Points ∼0% +48%
Apple iPhone 7 Plus
25299 Points ∼0% +157%
Disk Tests (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
92548 Points ∼68%
Samsung Galaxy S7 Edge
36364 Points ∼27% -61%
Google Pixel XL 2016
44706 Points ∼33% -52%
Lenovo Moto Z
68378 Points ∼50% -26%
Huawei Mate 9
117939 Points ∼86% +27%
Apple iPhone 7 Plus
48907 Points ∼36% -47%
CPU Tests (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
238041 Points ∼52%
Samsung Galaxy S7 Edge
225427 Points ∼49% -5%
Google Pixel XL 2016
215105 Points ∼47% -10%
Lenovo Moto Z
170521 Points ∼37% -28%
Huawei Mate 9
256749 Points ∼56% +8%
Apple iPhone 7 Plus
49294 Points ∼11% -79%
System (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
10342 Points ∼77%
Samsung Galaxy S7 Edge
8049 Points ∼60% -22%
Google Pixel XL 2016
8766 Points ∼65% -15%
Lenovo Moto Z
8795 Points ∼65% -15%
Huawei Mate 9
9449 Points ∼70% -9%
Apple iPhone 7 Plus
8420 Points ∼62% -19%

Légende

 
Samsung Galaxy S8 Plus Samsung Exynos 8895 Octa, ARM Mali-G71 MP20, 64 GB UFS 2.1 Flash
 
Samsung Galaxy S7 Edge Samsung Exynos 8890 Octa, ARM Mali-T880 MP12, 32 GB UFS 2.0 Flash
 
Sony Xperia XZ Qualcomm Snapdragon 820 MSM8996, Qualcomm Adreno 530, 32 GB eMMC Flash
 
HTC U Ultra Qualcomm Snapdragon 821 MSM8996 Pro, Qualcomm Adreno 530, 64 GB eMMC Flash
 
LG G6 Qualcomm Snapdragon 821 MSM8996 Pro, Qualcomm Adreno 530, 32 GB UFS 2.0 Flash
 
Google Pixel XL 2016 Qualcomm Snapdragon 821 MSM8996 Pro, Qualcomm Adreno 530, 32 GB eMMC Flash
 
Lenovo Moto Z Qualcomm Snapdragon 820 MSM8996, Qualcomm Adreno 530, 32 GB eMMC Flash
 
Huawei Mate 9 HiSilicon Kirin 960, ARM Mali-G71 MP8, 64 GB UFS 2.1 Flash
 
Apple iPhone 7 Plus Apple A10 Fusion, Apple A10 Fusion GPU / PowerVR, 128 GB NVMe

Le navigateur par défaut est celui de Samsung, en version 5.2, qui est bien plus rapide que Google Chrome 57. Dans  3, Chrome a 3 725 points, Android WebView en a 6 640, et le navigateur Samsung 7 466. Le Galaxy S8+ est également très rapide dans les comparatifs, mais ne peut suivre l’iPhone 7 Plus. L’impression de fluidité de la navigation est néanmoins assurée.

WebXPRT 2015 - Overall Score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
154 Points ∼20%
Samsung Galaxy S7 Edge
163 Points ∼22% +6%
Sony Xperia XZ
90 Points ∼12% -42%
LG G6
122 Points ∼16% -21%
Google Pixel XL 2016
126 Points ∼17% -18%
Lenovo Moto Z
112 Points ∼15% -27%
Huawei Mate 9
152 Points ∼20% -1%
Apple iPhone 7 Plus
204 Points ∼27% +32%
JetStream 1.1 - 1.1 Total Score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
62.198 Points ∼0%
Samsung Galaxy S7 Edge
75.12 Points ∼0% +21%
Sony Xperia XZ
54.201 Points ∼0% -13%
HTC U Ultra
45.084 Points ∼0% -28%
LG G6
56.628 Points ∼0% -9%
Google Pixel XL 2016
55.4 Points ∼0% -11%
Lenovo Moto Z
47.5 Points ∼0% -24%
Huawei Mate 9
68.6 Points ∼0% +10%
Apple iPhone 7 Plus
168.08 Points ∼0% +170%
Vellamo 3.x - Browser (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
7466 Points ∼99%
Samsung Galaxy S7 Edge
7198 (min: 6255) Points ∼95% -4%
LG G6
6032 Points ∼80% -19%
Google Pixel XL 2016
6271 Points ∼83% -16%
Lenovo Moto Z
5344 Points ∼71% -28%
Huawei Mate 9
7565 Points ∼100% +1%
Octane V2 - Total Score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
14050 Points ∼28%
Samsung Galaxy S7 Edge
13191 Points ∼27% -6%
Sony Xperia XZ
9069 Points ∼18% -35%
HTC U Ultra
5511 Points ∼11% -61%
LG G6
9113 Points ∼18% -35%
Google Pixel XL 2016
8690 Points ∼18% -38%
Lenovo Moto Z
7771 Points ∼16% -45%
Huawei Mate 9
11897 Points ∼24% -15%
Apple iPhone 7 Plus
26053 Points ∼53% +85%
Mozilla Kraken 1.1 - Total Score (Classer selon les valeurs)
Samsung Galaxy S8 Plus
2236.7 ms * ∼4%
Samsung Galaxy S7 Edge
2564.1 ms * ∼4% -15%
Sony Xperia XZ
2768 ms * ∼5% -24%
HTC U Ultra
4141 ms * ∼7% -85%
LG G6
2464.2 ms * ∼4% -10%
Google Pixel XL 2016
2653.6 ms * ∼4% -19%
Lenovo Moto Z
3154.7 ms * ∼5% -41%
Huawei Mate 9
2733.7 ms * ∼5% -22%
Apple iPhone 7 Plus
1102.7 ms * ∼2% +51%

* ... Moindre est la valeur, meilleures sont les performances

Le Samsung Galaxy S8 Plus est équipé de 64 Go UFS 2.1 de stockage flash ; pour l’instant le modèle le plus gros, de 128 Go, semble réservé au marché asiatique. Le Mate 9 est est actuellement le seul concurrent avec un stockage aussi rapide, mais le Galaxy est plus rapide dans Androbench, en particulier en termes de lecture et d’écriture. Cela s’inverse dans Passmark et Basemark, où le Mate 9 est en tête.

Il reste 52,3 Go de libre après le paramétrage initial de l’appareil. L’OS occupe beaucoup d’espace (11,7 Go). Nous avons testé les performances du lecteur de cartes SD avec notre carte de référence (Toshiba Exceria Pro M401 : jusqu’à 95 Mo/s en lecture, jusqu’à 80 Mo/s en écriture). Les très bons résultats sont à l'image du Galaxy S7 Edge – mais ne parviennent pas à utiliser tout le potentiel de la carte.

Samsung Galaxy S8 PlusSamsung Galaxy S7 EdgeSony Xperia XZHTC U UltraGoogle Pixel XL 2016Lenovo Moto ZHuawei Mate 9Apple iPhone 7 Plus
AndroBench 3-5
-16%
-45%
-12%
-40%
53%
-32%
Sequential Write 256KB SDCard
57.24
50.36
-12%
29.8
-48%
67.6
18%
45.64
-20%
29.53
-48%
Sequential Read 256KB SDCard
71.12
76.43
7%
33.5
-53%
82.8
16%
78.51
10%
53.97
-24%
Random Write 4KB
15.27
15.79
3%
10.5
-31%
13.7
-10%
14.56
-5%
74.93
391%
8.77
-43%
Random Read 4KB
127.18
86.71
-32%
71.5
-44%
84.2
-34%
87.67
-31%
117.15
-8%
94.69
-26%
Sequential Write 256KB
194.18
145.11
-25%
138
-29%
164.7
-15%
83.38
-57%
168.32
-13%
142.92
-26%
Sequential Read 256KB
787.6
487.34
-38%
281
-64%
423.9
-46%
258.23
-67%
439.66
-44%
594.23
-25%
PassMark PerformanceTest Mobile V1
-50%
-27%
-18%
38%
55%
Memory Tests
9844
6136
-38%
9673
-2%
8912
-9%
14580
48%
25299
157%
Disk Tests
92548
36364
-61%
44706
-52%
68378
-26%
117939
27%
48907
-47%
BaseMark OS II
Memory
3135
2072
-34%
1434
-54%
1581
-50%
1677
-47%
2190
-30%
3850
23%
1319
-58%
Moyenne finale (programmes/paramètres)
-33% / -26%
-50% / -46%
-31% / -17%
-38% / -37%
2% / 28%
10% / -10%
-2% / 17%

Jeux

L'expérience de jeu du Galaxy S8+ est excellente, grâce à son très bon écran et à ses composants puissants. L’ARM Mali-G71 MP20 est notablement plus rapide que l’Adreno 530 présent dans la plupart des autres smartphones haut-de-gamme. Il se mesurera plus certainement à l’Adreno 540, mais le Mali est actuellement le GPU intégré dans un smartphone Android le plus rapide. Il supporte toutes les API modernes, y compris Vulkan 1.0, qui est déjà pris en charge par quelques jeux, comme Need for Speed : No Limits, ou HIT.

Le Game Launcher est familier puisqu’il est présent dans les modèles précédents. C’est un plus pour les joueurs : ils peuvent prendre facilement des vidéos ou des captures d’écran, sans notifications gênantes. L’écran tactile et les capteurs sont sans souci. Seule la position du haut-parleur n’est toujours pas idéale, parce qu’il sera facilement obstrué en mode paysage. Les jeux sont ajustés au ratio 16:9 de l’écran, si bien qu’il y a des bordures larges en mode paysage, mais la prise en main est toujours bonne malgré le cadre étroit.

Need for Speed : No Limits.
Need for Speed : No Limits.
HIT - Heroes of Incredible Tales.
HIT - Heroes of Incredible Tales.
Asphalt 8: Airborne
 ParamètresValeur
 high30 fps
 very low30 fps
en comparaison
Lenovo Moto E3 (min)
 MT6735P, Mali-T720
11
   ...
LG G6
 821 MSM8996 Pro, Adreno 530
30
Samsung Galaxy J7 2016
 7870 Octa, Mali-T830 MP2
30
Samsung Galaxy S8 Plus
 8895 Octa, Mali-G71 MP20
30
Sony Xperia X Compact
 650 MSM8956, Adreno 510
30
Samsung Galaxy S7
 8890 Octa, Mali-T880 MP12
30
   ...
HTC 10 (max)
 820 MSM8996, Adreno 530
48
Dead Trigger 2
 ParamètresValeur
 high30 fps

Emissions

Températures

T-Rex
T-Rex
Manhattan
Manhattan

Les surfaces du Samsung Galaxy S8+ chauffent peu au ralenti, et ne montent qu’à 36 °C en cas de fortes sollicitations. Cela chauffe plus à l’intérieur de l’appareil. Nous avons testé le comportement du SoC avec GFXBench pour batteries.

Le smartphone maintient ses performances un certain temps dans les tests T-Rex, basés sur l’interface plus ancienne OpenGL ES 2.0. Les performances chutent après 17 tours, mais nous ne détectons des baisses de fréquence qu’au 22e passage, le Galaxy S8+ perdant alors 21 % de sa puissance. Le test Manhattan plus exigeant utilise OpenGL ES 3.1. Les performances baissent de 15 % après trois passages, et de 42 % après 18 passages. Mais la fréquence d’images, à 855, reste toujours très élevée comparée au Galaxy A5 (Exynos 7880, jusqu’à 561 FPS).

Notre modèle testé ici n’a pas à rougir devant le Galaxy S7 Edge, parce que les performances sont également stables, et le résultat final très bon. L’avantage par rapport à ce modèle est d’environ 700 images dans le test T-Rex, et d’environ 50 % de plus par rapport aux performances d’un A5 à froid.

 35.4 °C35.7 °C34.8 °C 
 35.2 °C35.6 °C33.5 °C 
 34.3 °C34.3 °C33.1 °C 
Maximum: 35.7 °C
Moyenne: 34.7 °C
32.3 °C35.8 °C36 °C
31.7 °C34.3 °C33.4 °C
31.8 °C32.8 °C33 °C
Maximum: 36 °C
Moyenne: 33.5 °C
Alimentation (valeur maximale)  30.1 °C | Température ambiante de la pièce 21.3 °C | Voltcraft IR-260

Haut-parleurs

Le haut-parleur mono du Samsung Galaxy S8+ est une fois de plus situé au bas de l’appareil, et le son est vraiment proche que sur le prédécesseur. Il est plutôt fort, jusqu’à 83 dB(A). La plupart des fréquences inférieures ne sont pas audibles, et seules les plus hautes sont perceptibles quand elles ne sont pas noyées par les médiums et les aigües. Les médiums sont plutôt linéaires, mais l’accent est trop mis sur les aigües : l’ensemble n’est pas équilibré. La qualité est suffisante pour une utilisation occasionnelle, en musique ou en vidéo, mais il faudra utiliser un casque ou des solutions externes pour une meilleure qualité.

Le casque AKG est un bon modèle. Le son est bon, et couvre les fréquences basses et médiums bien mieux que les haut-parleurs, tant que le volume n’est pas trop élevé. Dans ce cas les aigües vont se distordre, ce qui peut paraître parfois étrange. La sortie via le jack 3,5 mm est dynamique et sans parasites.

Nous avons également testé la connexion via le Bluetooth 5.0. Mais comme nous n’avons pas de haut-parleurs au même standard, nous n’avons pu en tester la portée. La lecture via haut-parleur Bluetooth 4.0 n’a pas posé de problème. Le Bluetooth 5.0 prend en charge la norme aptX pour la lecture en qualité CD, mais le nouveau standard HD n’est pas pris en charge. La connexion simultanée à deux haut-parleurs Bluetooth n’est pas un souci, alors même que nos deux appareils utilisaient des versions différentes (Bluetooth 4.0 et 4.2).

Courbes du bruit rose.
Courbes du bruit rose.
Dual Audio.
Dual Audio.
Volume sync.
Volume sync.
dB(A) 0102030405060708090Deep BassMiddle BassHigh BassLower RangeMidsHigher MidsLower HighsMid HighsUpper HighsSuper Highs2031.633.92525.429.83125.3264032.928.85033.627.66331.627.38028.425.71002730.312520.834.21602241.120021.349.225020.855.331521.260.840019.462.150019.566.663017.770.280017.972100017.873.4125017.373.6160017.474.4200016.773.3250017.274.1315018.273.2400017.969.8500017.666.9630017.769.6800017.863.81000017.953.81250018.1511600018.244.7SPL3082.9N1.356.6median 17.9Samsung Galaxy S8 Plusmedian 66.6Delta1.31126.428.426.42826.72825.828.725.829.133.229.126.12626.123.925.523.927.724.727.733.426.933.441.53741.540.320.240.343.720.243.745.521.845.547224752.822.252.860.121.860.166.517.266.569.217.869.271.619.871.669.919.169.96815.46869.515.669.56614.96671.514.771.571.214.271.272.21472.271.213.971.26713.86758.913.958.952.413.952.454.713.754.781.529.581.549.91.349.9median 66Apple iPhone 7 Plusmedian 17.2median 6610.93.810.931.66125.462.825.362.732.969.233.680.131.683.528.487.82787.120.884.82283.321.386.320.887.421.284.119.485.419.58517.78317.982.617.882.417.381.317.480.816.779.217.282.218.283.817.981.317.679.717.775.917.873.117.971.718.171.818.266.73093.51.3125.5median 17.9Teufel Boomstermedian 82.41.33.1hearing rangehide median Pink Noise
Samsung Galaxy S8 Plus audio analysis

(+) | speakers can play relatively loud (82.88 dB)
Bass 100 - 315 Hz
(-) | nearly no bass - on average 21.5% lower than median
(±) | linearity of bass is average (12% delta to prev. frequency)
Mids 400 - 2000 Hz
(±) | higher mids - on average 5.2% higher than median
(+) | mids are linear (3.8% delta to prev. frequency)
Highs 2 - 16 kHz
(±) | higher highs - on average 5.2% higher than median
(±) | linearity of highs is average (7.7% delta to prev. frequency)
Overall 100 - 16.000 Hz
(±) | linearity of overall sound is average (21.8% difference to median)
Compared to same class
» 19% of all tested devices in this class were better, 12% similar, 69% worse
» The best had a delta of 14%, average was 26%, worst was 44%
Compared to all devices tested
» 51% of all tested devices were better, 7% similar, 42% worse
» The best had a delta of 3%, average was 21%, worst was 53%

Apple iPhone 7 Plus audio analysis

(±) | speaker loudness is average but good (81.45 dB)
Bass 100 - 315 Hz
(-) | nearly no bass - on average 24.1% lower than median
(±) | linearity of bass is average (7.4% delta to prev. frequency)
Mids 400 - 2000 Hz
(+) | balanced mids - only 4.7% away from median
(±) | linearity of mids is average (7.6% delta to prev. frequency)
Highs 2 - 16 kHz
(+) | balanced highs - only 4.3% away from median
(+) | highs are linear (6.9% delta to prev. frequency)
Overall 100 - 16.000 Hz
(±) | linearity of overall sound is average (21.1% difference to median)
Compared to same class
» 14% of all tested devices in this class were better, 11% similar, 75% worse
» The best had a delta of 14%, average was 26%, worst was 44%
Compared to all devices tested
» 46% of all tested devices were better, 7% similar, 46% worse
» The best had a delta of 3%, average was 21%, worst was 53%

Teufel Boomster audio analysis

(+) | speakers can play relatively loud (93.52 dB)
Bass 100 - 315 Hz
(+) | good bass - only 3.1% away from median
(+) | bass is linear (3.1% delta to prev. frequency)
Mids 400 - 2000 Hz
(+) | balanced mids - only 1.5% away from median
(+) | mids are linear (1.4% delta to prev. frequency)
Highs 2 - 16 kHz
(+) | balanced highs - only 4.6% away from median
(+) | highs are linear (3.7% delta to prev. frequency)
Overall 100 - 16.000 Hz
(+) | overall sound is linear (6% difference to median)
Compared to same class
» 3% of all tested devices in this class were better, 1% similar, 96% worse
» The best had a delta of 3%, average was 18%, worst was 35%
Compared to all devices tested
» 0% of all tested devices were better, 0% similar, 99% worse
» The best had a delta of 3%, average was 21%, worst was 53%

Frequency comparison (checkboxes are selectable/deselectable!)

Gestion de l'énergie

Consommation d'énergie

Samsung a réduit la consommation d’énergie du Galaxy S8 Plus par rapport à son prédécesseur, malgré son plus grand écran, et seul le Pixel XL le bat en cas de sollicitations. Nous avons fait nos tests avec la luminosité la plus élevée, capteur de luminosité désactivé. En fonctionnement, et avec une telle luminosité, nous avons noté une augmentation de la consommation significative, de 0,62 watts. La consommation en cas de sollicitation est plutôt visible, et elle semble être régulée par le système puisque nous n’avons pas pu mesurer plus de 5,28 watts dans les tests de stabilité. Mais nous avons mesuré jusqu’à 9,56 watts au démarrage.

L’écran Always-on est plutôt efficace : l’appareil ne consomme que 0,13 watts au repos, et 0,23 watts (en moyenne) avec Always-on.

La consommation d’énergie de l’adaptateur secteur est exemplaire, ne tirant que 0,0001 watt sur la prise. Il est compatible avec la charge rapide, et ne met que 111 minutes à recharger le Galaxy S8+. La charge est de 9 % après 15 minutes, et de 22 % après 30 minutes. Les 50 % sont atteints après 52 minutes, et 80 % après 76. Le Galaxy S8+ peut aussi être rechargé sans fil.

Consommation énergétique
Éteint/en veilledarklight 0.02 / 0.13 Watts
Au reposdarkmidlight 0.68 / 1.13 / 1.16 Watts
Fortement sollicité midlight 4.69 / 5.24 Watts
 color bar
Légende: min: dark, med: mid, max: light        Metrahit Energy
Samsung Galaxy S8 Plus
3500 mAh
Samsung Galaxy S7 Edge
3600 mAh
LG G6
3300 mAh
HTC U Ultra
3000 mAh
Google Pixel XL 2016
3450 mAh
Apple iPhone 7 Plus
2915 mAh
Huawei Mate 9
4000 mAh
Power Consumption
-16%
-33%
-77%
-1%
-50%
-50%
Idle Minimum *
0.68
0.63
7%
0.62
9%
1
-47%
0.53
22%
0.77
-13%
0.78
-15%
Idle Average *
1.13
1.1
3%
1.43
-27%
2.41
-113%
1.07
5%
2.04
-81%
2.13
-88%
Idle Maximum *
1.16
1.56
-34%
1.48
-28%
2.46
-112%
1.12
3%
2.24
-93%
2.17
-87%
Load Average *
4.69
5.95
-27%
5.52
-18%
6.8
-45%
5.53
-18%
4.69
-0%
6.32
-35%
Load Maximum *
5.24
6.7
-28%
10.47
-100%
8.9
-70%
6.26
-19%
8.66
-65%
6.49
-24%

* ... Moindre est la valeur, meilleures sont les performances

Autonomie

La capacité de la batterie du Samsung Galaxy S8+ est un peu plus petite que sur le S7 Edge, à 3 500 mAh au lieu de 3 600. L’autonomie est similaire, mais le S7 Edge a plus d’endurance pendant la lecture vidéo.

Pour comparer les appareils, le mieux est d’ajuster la luminosité à 150 cd/m², et d’utiliser la plus haute résolution d’écran. Le Galaxy S8+ est très efficace, et possède une bonne autonomie. Nous avons également testé avec PCMark pour batteries, et l’autonomie est toujours bonne, proche de celle du Mate 9, et bat clairement son prédécesseur.

Samsung propose également certaines fonctionnalités pour économiser l’énergie : le mode Économie d'énergie maximale, et différents paramètres prédéfinis, comme la limitation de la résolution de l’écran ou des performances du CPU.

Autonomie
Au repos (module WiFi éteint, luminosité au minimum)
26h 05min
En navigation internet via le module WiFi WLAN v1.3
12h 16min
En lecture de Big Buck Bunny encodé en H.264 1080p
12h 22min
Fortement sollicité (luminosité au maximum)
4h 35min
PCMark for Android - Work 2.0 battery life
Samsung Galaxy A5 2017
681 min ∼100% +28%
Huawei Mate 9
677 min ∼99% +27%
Samsung Galaxy S8 Plus
533 min ∼78%
Sony Xperia XZ
482 min ∼71% -10%
Samsung Galaxy S7
371 min ∼54% -30%
Samsung Galaxy S8 Plus
3500 mAh
Samsung Galaxy S7 Edge
3600 mAh
HTC U Ultra
3000 mAh
Google Pixel XL 2016
3450 mAh
LG G6
3300 mAh
Huawei Mate 9
4000 mAh
Sony Xperia XZ
2900 mAh
Lenovo Moto Z
2600 mAh
Autonomie de la batterie
18%
-17%
-24%
1%
2%
-33%
-11%
Reader / Idle
1565
1663
6%
1568
0%
1333
-15%
1789
14%
1538
-2%
1125
-28%
1371
-12%
H.264
742
914
23%
605
-18%
505
-32%
779
5%
947
28%
502
-32%
724
-2%
WiFi v1.3
736
732
-1%
546
-26%
505
-31%
692
-6%
758
3%
438
-40%
407
-45%
Load
275
392
43%
214
-22%
230
-16%
252
-8%
219
-20%
187
-32%
320
16%

Points positifs

+ great display
+ nice design
+ fast SoC
+ very good GPS performance
+ fast Wi-Fi
+ Gigabit LTE
+ good voice quality
+ comprehensive sensor equipment
+ USB 3.1 with DP, HDMI, and OTG
+ long battery runtime
+ Quick-charge and wireless charging
+ water and dust-proof
+ very good camera…

Points négatifs

- …but unfortunately not much improved over the predecessor
- no dual-SIM
- could support more LTE bands
- bad position of the fingerprint scanner
- SoC throttling under sustained workloads
- warranty does not cover water damage

Verdict

En test : le Samsung Galaxy S8 Plus (SM-G955F). Modèle de test aimablement fourni par Samsung Allemagne.
En test : le Samsung Galaxy S8 Plus (SM-G955F). Modèle de test aimablement fourni par Samsung Allemagne.

Le Samsung Galaxy S8 Plus de Samsung est un excellent smartphone, sans véritable faiblesse. Le nouveau design presque sans bordure est déjà réussi en image, mais est encore plus impressionnant une fois en main. L’écran Infinity est convaincant à tous les égards : précision des couleurs, luminosité, reflets. Et les performances du nouvel Exynos 8895 de Samsung sont également excellentes et rivalisent même avec la puce A10 d’Apple.

La connectivité du Galaxy S8+ ne mérite aucune critique. La qualité vocale est bonne, et le Wifi rapide et le Gigabit LTE sont présents – mais celui-ci pourrait couvrir plus de fréquences, vous pourriez avoir des problèmes si vous voyagez beaucoup en Amérique du Nord ou en Asie. Ces restrictions géographiques sont ennuyeuses, et il n’y a pas non plus de version double SIM en Europe.

Le Galaxy S8+ propose de nombreuses fonctionnalités haut-de-gamme, un très bon appareil photo, et une très bonne autonomie. Peu de choses à critiquer à l’issue de nos tests !

Nous aimerions cependant avoir plus de choix : la version 128 Go ne sera pas disponible en Europe, ainsi que certaines couleurs.

Samsung a également amélioré un certain nombre de fonctionnalités de sécurité. Cependant on peut facilement tromper la reconnaissance faciale, si bien que nous recommandons de ne pas l’utiliser. Le scanner d’empreintes à l’arrière est aussi délicat à atteindre.

Dans l’ensemble, Samsung a développé un excellent smartphone, qui convainc par son design exceptionnel, un appareil photo toujours remarquable, une très bonne autonomie, et un magnifique écran borderless. Seul le surcoût premium par rapport au modèle S8 plus petit est plutôt élevé.

Samsung Galaxy S8 Plus - 04/13/2017 v6
Daniel Schmidt

Châssis
93%
Clavier
74 / 75 → 98%
Dispositif de pointage
98%
Connectivité
65 / 60 → 100%
Poids
90%
Autonomie
94%
Écran
93%
Performances en jeu
64 / 63 → 100%
Performances dans les applications
65 / 70 → 93%
Chauffe
92%
Nuisance sonore
100%
Audio
71 / 91 → 78%
Appareil photo
94%
Moyenne
84%
92%
Smartphone - Moyenne compensée

Pricecompare

Please share our article, every link counts!
> Revues et rapports de ordinateurs portatifs et smartphones, ordiphones > Critiques > Critique complète du smartphone Samsung Galaxy S8+ (Plus, SM-G955F)
Daniel Schmidt, 2017-07-26 (Update: 2017-07-26)